Au moins 13 morts dans un attentat suicide dans l'est de l'Afghanistan (VIDEO)

Des forces de sécurité afghane à Jalalabad, à l'est de l'Afghanistan, le 13 janvier dernier, après une explosion près de l'ambassade du Pakistan dans le pays. Source: Reuters
Des forces de sécurité afghane à Jalalabad, à l'est de l'Afghanistan, le 13 janvier dernier, après une explosion près de l'ambassade du Pakistan dans le pays.

Un attentat suicide a fait plus de 13 morts, le 17 janvier, à Jalalabad, une grande ville de l'est de l'Afghanistan. D'après les autorités locales, c'est la maison d'un élu qui était visée.

«Onze personnes ont été tuées et 13 autres blessées», a indiqué Zabiullah Zemaraï, membre de l'assemblée provinciale de Nangarhar, dont Jalalabad est le chef-lieu, rapporte l'AFP.

L'attaque a eu lieu lors d'une «jirga», une assemblée de responsables tribaux, chez Obaïdullah Shinwari, un autre élu provincial qui est indemne. Un de ses frères a été tué et son père, Malik Usmane Shinwari, un dignitaire tribal favorable au gouvernement de Kaboul, a été blessé.

Le porte-parole des talibans, Zabiullah Moudjahid, a déclaré que son mouvement n'était pas derrière cette attaque. Elle intervient à la veille d'une nouvelle réunion qui doit se tenir à Kaboul et qui a pour but de relancer les pourparlers de paix entre les talibans et le gouvernement afghan, suspendus depuis l'été dernier.

Grande ville située non loin de la frontière pakistanaise, Jalalabad, chef-lieu de la province de Nangarhar, a vu l'implantation progressive de djihadistes de l'organisation de l'Etat islamique (EI), ces derniers mois. L'EI avait revendiqué une attaque contre le consulat pakistanais de Jalalabad qui a fait sept morts le 13 janvier.

Lire aussi : Sept morts dans un attentat près du consulat pakistanais en Afghanistan

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales