Des activistes russes proposent un boycott international de Charlie Hebdo

© Eric Gaillard Source: Reuters

Après la publication d’une caricature sur les récentes attaques de femmes par des immigrés à Cologne, des membres d’une Commission publique russe ont appelé les organisations de journalistes au boycott du magazine satirique.

L’initiative a été préparée et lancée par la Commission sur le développement de la diplomatie publique.

La présidente de celle-ci, Yelena Sutormina, a expliqué au quotidien russe Kommersant qu'«il est nécessaire d’arrêter de partager toute information à propos de ce magazine, tout lien vers ses contenus ou tout commentaire sur ceux-ci. Nous voulons en appeler à l’observation de l’éthique professionnelle et des lois internationales, et rappeler à tout le monde le besoin urgent de protéger les mères et les enfants».

Des lettres de promotion de l'initiative seront bientôt adressées à l’Union des journalistes russes et à la Fédération européenne des journalistes, a-t-elle ajouté.

L’appel fait suite à la dernière édition de Charlie Hebdo, dans laquelle est parue une caricature qui ridiculise les agressions ayant visé des femmes à Cologne à la veille du Nouvel An. Près de 430 femmes avaient rapporté à la police avoir été harcelées par des groupes de jeunes hommes, supposément des immigrés venus d’Afrique du Nord et du Moyen-Orient. Deux femmes avaient déclaré avoir été violées.

Sutormina a rappelé qu’il ne s’agit pas de la première tentative de la Commission russe de lancer une campagne sur les caricaturistes et éditeurs de Charlie Hebdo. «L’année dernière, nous avons envoyé des recommandations aux représentants de l’Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe pour la liberté de la presse, et aux commissaires du Conseil Européen pour les Droits de l’homme, leur demandant de dénoncer les actions du magazine et de prendre des mesures contre celui-ci, mais ils ont répondu que c’était en dehors de leur compétence. Nous nous sommes également adressés au ministre français de la Presse à Paris et à Reporters sans Frontières, mais ils n’ont pas répondu», a-t-elle expliqué.

Elle a aussi déclaré aux journalistes que de nombreux dessins publiés dans l’hebdomadaire français l’année passée avaient généré une réponse très négative de la part de la société russe. Elle évoquait notamment les images se moquant du Prophète Mohammed, les attaques terroristes de Paris et le bombardement de l’avion russe au-dessus du Sinaï.

En savoir plus : La Russie reçoit avec écœurement les caricatures de Charlie Hebdo sur le crash de l’A321

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales