Pourquoi l'Indonésie est-elle frappée par Daesh à son tour ?

Les policiers sur le lieu de l'attaque à Jakarta© Beawiharta TPX Source: Reuters
Les policiers sur le lieu de l'attaque à Jakarta

Suite à l’attentat de Jakarta revendiqué par l’Etat islamique, RT France a essayé de comprendre comment Daesh a réussi à atteindre l’Indonésie, malgré la distance de plusieurs milliers de kilomètres qui sépare le pays du Moyen-Orient.

En Indonésie, on constate aujourd’hui une forte présence de groupes islamistes prêts à accorder de l’aide à Daesh, comme le montrent des vidéos de ses leaders diffusées sur Internet. Cette information n’est pas si surprenante, au regard de l’importance de la population musulmane, qui s’élève à 220 millions personnes, dont une très large majorité de sunnites.

L’année dernière, il a été rapporté que Daesh voulait établir un «califat éloigné» dans ce plus grand pays musulman du monde. L’Indonésie est depuis peu en alerte, après les arrestations par la police en décembre de plusieurs personnes liées à Daesh et suspectées de préparer des attaques, rappelle le Wall Street Journal.

Il est à noter que Daesh n’est pas le seul groupe terroriste actif dans le pays. Affilié à Al-Qaïda en Asie du sud-est, Jemaah Islamiyah a montré une activité importante lors de ces dernières années. Le groupe est dédié à l’établissement d’un califat islamiste en Asie du sud.

Il est responsable de l’attaque terroriste la plus meurtrière effectuée sur le sol indonésien, où trois kamikazes ont tué 202 personnes dans deux boîtes de nuit à Bali en 2002. Le groupe a aussi été impliqué dans plusieurs attaques sur des hôtels Marriott à Jakarta pendant la dernière décennie.

Aller plus loin : sept morts dont cinq assaillants dans l'attentat de Daesh en Indonésie

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales