La coalition internationale vise lourdement Daesh au portefeuille

Source: Reuters

Lundi, la coalition internationale a bombardé une réserve d’argent liquide de Daesh à Mossoul dans le nord de l'Irak. Cette opération intervient alors que le groupe terroriste connaît plusieurs déconvenues sur le terrain depuis l'intervention russe.

C'est par le biais d'un communiqué que le Pentagone a révélé cette information. «Le site de distribution a été utilisé par [Daesh] pour distribuer de l'argent et financer des activités terroristes», a déclaré le capitaine américain Ben Tisdale. « Nous estimons la valeur des sommes visées en millions de dollars , probablement des dinars  irakiens provenant des activités illégales de l'organisation terroriste comme la contrebande de pétrole, le pillage ou l’extorsion», a-t-il en outre ajouté.

La coalition menée par les USA a utilisé deux bombes de 900 kg afin de détruire la cible, a indiqué de son côté à l'AFP, un responsable du Pentagone qui a requis l'anonymat. Celui-ci a précisé que ce type de bombardements était rare en raison de son intensité mais également au regard de la cible visée. Selon CNN, premier média à avoir rapporté ce bombardement, cinq à sept civils ont été tués dans l'attaque. Le chaîne américaine a déclaré que l'armée américaine s'attendait à un bilan beaucoup plus lourd et cela malgré que celle-ci ait choisit d'opérer à l'aube pour minimiser le nombre de victimes.

Critiqués pour la lenteur des progrès enregistrés comparativement aux interventions de ses alliés régionaux et de la Russie, les Etats-Unis a tenté récemment d'élargir ses opérations en visant les camions chargés de carburant utilisés pour la contrebande et d'autres cibles non militaires afin d'assécher les revenus de l'organisation terroriste. Un retard dans la lutte antiterroriste que Washington explique par sa volonté d'épargner les civiles, une excuse auquel de nombreux observateurs ne donnent pas beaucoup de crédit. 

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales