Un groupe de Pakistanais et un Syrien agressés par des inconnus à Cologne

- Avec AFP

La police arrête un partisan du mouvement anti-immigration de droite Pegida  au cours d'une marche de protestation en réaction aux agressions de masse sur les femmes le 31 décembre à Cologne.© reuters Source: Reuters
La police arrête un partisan du mouvement anti-immigration de droite Pegida au cours d'une marche de protestation en réaction aux agressions de masse sur les femmes le 31 décembre à Cologne.

Plusieurs étrangers, un groupe de Pakistanais et un Syrien ont été violemment agressés par des inconnus au soir du 10 janvier dans le centre de Cologne, en Allemagne. Les violences auraient été organisées depuis les réseaux sociaux.

Selon la police, plusieurs personnes d'origine étrangère ont été prises à partie par des inconnus ce week-end. En fin d'après-midi, le 11 janvier, non loin de la gare de Cologne, un groupe d'environ vingt personnes s'en est pris à six Pakistanais. Deux d'entre eux ont été blessés, précise la police.

Quelques minutes plus tard, un autre groupe de cinq personnes s'est attaqué à un Syrien de 39 ans, le blessant légèrement.

Pour l'instant, il est impossible de faire un lien entre ces événements et la vague d'agressions sexuelles qui a eu lieu dans la ville le soir du 31 décembre.

Les violences anti-étrangers de Cologne aurait été organisées sur les réseaux sociaux d'après la police. L'extrême droite a lancé des appels à participer à des «promenades» dans le centre-ville.

«Dans les quatre cas d'agressions (visant des Syriens, des Pakistanais et des Africains), nous partons du principe qu'ils étaient liés à ces soi- disant promenades», a affirmé le chef de la section criminelle de la police de Cologne Norbert Wagner qui a évoqué un renforcement de la présence policière dans la ville et notamment près de la cathédrale.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales