Mali : une sœur catholique suisse kidnappée à Tombouctou par des hommes armés

Une mission des Nations Unies est sur place pour tenter de stabiliser le pays.© Stringer Source: Reuters
Une mission des Nations Unies est sur place pour tenter de stabiliser le pays.

Une ressortissante suisse de Tombouctou, déjà enlevée en 2012, a été victime d'un rapt dans le nord-ouest du Mali, où le gouvernement fait face à différents groupes armés qui sévissent au Nord, a-t-on appris de sources administratives locales.

L'enlèvement de Béatrice Stockly, par un commando en armes a eu lieu chez elle, dans le nord-ouest du Mali, où elle résidait depuis plusieurs années, a indiqué à l'agence de presse AFP un responsable du gouvernorat de Tombouctou.

«Des hommes armés sont venus chez Béatrice à Tombouctou. Ils étaient armés. Ils ont tapé, elle a ouvert et ils sont partis avec elle», a expliqué une source sécuritaire à l'agence française.

La même dame avait déjà été enlevée en avril 2012 par des islamistes avant d'être libérée grâce à une médiation du gouvernement du Burkina Faso.

Le Mali est particulièrement instable en raison d'une insurrection islamiste qui y sévit. Sur place, la Mission des Nations unies au Mali (Minusma) tente tant bien que mal de faire respecter un accord de paix entre l'insurrection armée du Nord et le gouvernement.

Lire aussi : Attaque djihadiste au Mali : 19 otages tués

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales