Le Trésor des Etats-Unis sanctionne un soutien financier présumé du Hezbollah libanais

© Aziz Taher Source: Reuters

Le Département économique américain a pris des mesures punitives contre un homme d’affaires présidant une société de télécommunications au Liban, qui était accusé de soutenir financièrement l'organisation chiite.

Le nom d’Ali Youssef Charara, PDG de la société Spectrum Investment Group Holding, spécialisée dans les télécommunications au Moyen-Orient, en Afrique de l’Ouest et en Europe, a donc été ajouté à la liste noire des Etats-Unis.

L’homme est accusé par les autorités américaines d’avoir reçu des millions de dollars de la part du Hezbollah pour les investir dans des projets commerciaux et financer en retour l’organisation, qui est considérée comme terroriste depuis 1995 aux Etats-Unis.

Lire aussi : Les Etats-Unis prêts à sanctionner 12 compagnies liées au programme nucléaire de l’Iran

Ces sanctions sont les premières depuis l’adoption en décembre par le Congrès américain d’un ensemble de pénalités visant les banques finançant le Hezbollah libanais. Elles visent à geler les avoirs d’Ali Youssef Charara aux Etats-Unis, et interdisent à toute société américaine de commercer avec lui et son entreprise.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales