Fin d'alerte à la bombe dans les bureaux d'Angela Merkel à Berlin

Quatre colis ont été isolés après l’évacuation des bureaux d'Angela Merkel Source: Reuters
Quatre colis ont été isolés après l’évacuation des bureaux d'Angela Merkel

Une alerte à la bombe a eu lieu ce matin à Berlin dans les locaux de la Chancelière Angela Merkel. Les bureaux ont été fermés, rapporte Reuters. L'alerte s'est terminé à 11 heures.

Les bureaux de la Chancelière allemande Angela Merkel ont été en partie évacués puis fermés par la police, ce matin à Berlin. «Nous enquêtons sur un paquet suspect», a expliqué à Reuters un porte-parole de la police fédérale allemande. La bâtiment a finalement été autorisé à rouvrir à 11 heures après que les artificiers de la police ont constaté que les colis suspects n'étaient pas dangereux.

Le quartier de la Chancellerie est verrouillé Source: Reuters
Le quartier de la Chancellerie est verrouillé

Selon un journaliste de Reuters, cinq paquet postaux jaunes auraient été jugés suspects et un cordon de sécurité aurait été déployé. «Un objet non identifié a été découvert par une patrouille à 8h30», a expliqué le porte-parole de la police. «Actuellement, toutes les entrées sont bloquées, et des spécialistes travaillent sur le site». Selon l'agence DPA, le conseil des ministres, qui se tient tous les mercredis matins dans la chancellerie, a toutefois débuté comme prévu à 9h30.

Peu après 10 heures, des photographes de Reuters ont pu voir des policiers écarter les boites en plastique qui ont été chargée dans des véhicules des forces de l'ordre. 

Source: Reuters

Dans la nuit du 31 décembre déjà, l'Allemagne avait été visée par des alertes terroristes. Les gares de Munich et de Pasing avaient ainsi été évacuées et totalement fermées après que les services de renseignement français ont alerté leurs confrères allemand sur le risque «sérieux et imminent» d'attaques suicide. Toujours à Munich, en novembre dernier, près de 2 000 employés de Microsoft ont été évacués suite aux informations sur la présence possible d’une bombe au siège.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales