Neuf années de suspension requises pour Valcke, ex-N.2 de la Fifa

Sepp Blatter et Jérôme Valcke Source: Reuters
Sepp Blatter et Jérôme Valcke

L'ancien numéro 2 de la FIFA risque 9 ans de suspension de toute activité liée au football. Il est accusé d'avoir pris part à une affaire de revente de billets au marché noir.

Bras droit de Sepp Blatter, suspendu pour huit ans de toute activité liée au football, Jérôme Valcke risque neuf ans de suspension. C'est en tout cas ce qui a été requis contre l'ex numéro 2 de la Fédération internationale de football. Proche de Sepp Blatter, Joseph Valcke avait été relevé de ses fonctions en septembre.

Le Français, âgé de 55 ans, suspendu depuis le 8 octobre, a été accusé par la presse anglaise d'être impliqué dans une affaire de revente de billets au marché noir lors du Mondial-2014 au Brésil. Une amende de 100 000 francs suisses a également été requise contre lui. 

Ces accusations se basent sur des courriers électroniques livrés en septembre à la presse par Benny Alon, ancien joueur professionnel israélien et consultant pour la société JB Sports Marketing. M. Valcke, via un communiqué de son avocat, avait vigoureusement nié «les allégations fabriquées et outrageuses».

Ce mardi, la chambre d'instruction de la Fifa a expliqué avoir terminé son enquête. Ce sera à la chambre de jugement de la Fifa, la justice interne de l'institution, de condamner, ou non, le Français. Il est accusé d'avoir violé plusieurs articles du code d'éthique de la Fifa, en se rendant coupable notamment de conflit d'intérêts, a affirmé le communiqué de la Fifa.

Sa suspension, qui devait se terminer ce mardi soir, a automatiquement été prolongée de 45 jours. Jérôme Vlacke avait déjà été mis en cause en juin dans un transfert de 10 millions de dollars de l'Afrique du Sud vers un compte du sulfureux Jack Warner

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales