Autriche : indignation après la découverte d'inscriptions nazies sur une pierre tombale

Le cimetière de Hietzing à Viennes Source: Reuters
Le cimetière de Hietzing à Viennes

Un homme s'est indigné après la découverte d'une pierre tombale avec inscriptions nazis dans le cimetière Hernals de Vienne, la capitale autrichienne. Il a indiqué envisager de porter plainte si ces inscriptions n'étaient pas retirées.

La pierre tombale est celle de Franz T., un homme qui avait le grade de chef escadron dans la division Schutzstaffel, plus connu sous l'abréviation de SS, pendant la Second guerre mondiale. Il était également membre du parti nazi.

«De mon point de vue, c'est inacceptable»

«De mon point de vue, c'est inacceptable qu'en 2015 des symboles nazis sont encore découverts sur des pierres tombales en Autriche», a déclaré le visiteur du cimetière au quotidien Kurier. Il a indiqué que si ces inscriptions n'étaient pas enlevées, il envisageait de porter plainte contre la compagnie qui s'occupe de ce cimetière de Viennes et de les poursuivre en justice en utilisant la loi contre les insignes nazis.

Le responsable du cimetière, Friedhöfe Wien, a indiqué ne pas se sentir responsable de ces inscriptions. «Nous avons les mains liées, les pierres tombales ne sont pas la propriétés de la ville de Vienne», a-t-il déclaré par l'intermédiaire d'une porte parole.

L'Autriche a été rattachée à l'Allemagne hitlérienne de 1938 à 1945, une période qui a laissée nombres de vestiges nazis dans le pays. En témoigne cet autre autrichien qui s'était fait remarquer à Avignon dans le sud de la France pour avoir tenté de vendre notamment un buste d'Hitler, des ceinturons et des insignes SS dans une brocante. Il avait été arrêté par les agents des douanes.

Lire aussi : Pour Tarantino, le drapeau confédéré est «la croix gammée américaine»

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales