Moscou : les nouveaux entrepôts d’armes US en Europe «frôlent la violation» des accords Russie-OTAN

La porte-parole du ministère russe des Affaires étrangères Maria Zakharova Source: Sputnik
La porte-parole du ministère russe des Affaires étrangères Maria Zakharova

Le ministère des Affaires étrangères de la Russie a appelé Washington à renoncer aux projets du Pentagone de renforcer sa présence militaire sur le territoire de sept pays d’Europe de l’Est.

«Ces préparatifs militaires des Etats-Unis, sous un prétexte absolument fantaisiste de protection des alliés d'une soi-disant menace russe, ne vont pas seulement à l’encontre des intérêts de la paix et de la sécurité en Europe, mais confirment en plus son aspiration à l’escalade des tensions et au sabotage de la stabilité sur le continent», a déclaré ce lundi la porte-parole de la diplomatie russe Maria Zakharova.

La responsable a rappelé que la création de nouveaux sites militaires en Europe de l’Est «frôlerait la violation de l’Acte fondateur Russie-OTAN signé en 1997, dans lequel l’Alliance s’engage à ne pas déployer de forces militaires à titre permanent sur le territoire des pays en question». La représentante du ministère a également remarqué que la Russie, de son côté, a pleinement exécuté ses obligations politiques concernant le retrait de ses armements des territoires des pays de l’Europe orientale et des pays baltes.

Lire aussi : Une nouvelle partie du bouclier anti-missile de l’OTAN voit le jour en Roumanie

Moscou espère que les Etats-Unis pourront «se rendre compte des risques et conséquences négatives» de la militarisation «d’une des régions les plus pacifiques du monde» et «faire preuve de volonté politique en renonçant à de telles méthodes», lit-on sur le site de la diplomatie russe.

Lire aussi : L’OTAN s’approche des frontières russes mais il n’y a pas de raison de s’inquiéter, selon Vladimir Poutine

Auparavant, le commandant de l’armée américaine en Europe Ben Hodges a annoncé que Washington entendait créer de nouveaux entrepôts d’armes, ainsi que des sites de maintenance pour ces entrepôts, en Estonie, Lituanie, Lettonie, Roumanie, Pologne et Bulgarie avant la fin de l'année 2016, ainsi qu’en Hongrie en 2017. Ces structures seront utilisées tour à tour par différentes unités de l’armée des Etats-Unis en tant que sites d’entraînement.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales