Une nouvelle partie du bouclier anti-missile de l’OTAN voit le jour en Roumanie

© U.S. Aegis Ashore Missile Defense System Romania Source: Reuters

Après des années de construction, la marine américaine est sur le point de prendre le contrôle de la base aérienne roumaine de Deveselu, située au sud de Bucarest, où un nouveau système de défense antimissile a été mis sur pied à Aegis Ashore.

Washington et Bucarest ont annoncé que la phase pré-opérationnelle de Aegis Ashore, le premier site antimissile au sol de la base de Deveselu, était accomplie. Une cérémonie officielle s'est déroulée à cet effet le 18 décembre.

«Cela signifie que tous les composants majeurs du système de défense antimissile, y compris les missiles, sont en place, et ont été cédés aux commandants militaires», a déclaré un officiel du Pentagone, cité par l’agence de presse allemande Reuters sous couvert d’anonymat.

Toutefois, le lieutenant-commander de la marine américaine, Timothy Hawkins, a indiqué dans le journal d'information militaire américain Navy Times que le système ne serait pas «opérationnel» avant le printemps 2016 étant donné qu’il doit encore être totalement intégré dans le système de défense antimissile balistique de l’OTAN.

L’ambassade américaine de Roumanie a fait savoir que le lancement de l'installation d’Aegis Ashore était la «phase deux» de la mise en place d’un système de défense antimissile en Europe qui «étend la protection contre les menaces à courte et à moyenne portée» en déployant un «intercepteur SM-3 plus performant».

Le Navy Times rapporte que le site d’Aegis Ashore fonctionnera 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7. Trois équipes de la marine se relayeront tous les six mois.

Plus tôt en décembre, les Etats-Unis ont conduit avec succès leur premier test d’interception de missile balistique de moyenne portée à Hawaï.

Washington affirme que le bouclier européen de défense antimissile vise à protéger le continent de possibles frappes en provenance de Corée du Nord et d’Iran, insistant sur le fait que ces deux pays ont des programmes d’armement nucléaire et stratégique.

En savoir plus : La baisse des tensions avec l’Iran ne remet pas en cause le bouclier antimissile de l’OTAN en Europe

De son côté, Moscou a réfuté ces affirmations à plusieurs reprises, pointant que ni la Corée du Nord, ni l'Iran ne possèdaient de missile d'une portée suffisante pour atteindre l’Europe. Le Kremlin déplore aussi que les Etats-Unis et l’OTAN n’ont fourni aucune assurance écrite que le bouclier antimissile qui voit le jour au dessus du continent européen ne soit, en réalité, pas dirigé vers la Russie.

Les installations d’Aegis Ashore, en Roumanie, font partie du bouclier antimissile européen développé au sein de l’OTAN. Un autre site, actuellement en construction en Pologne, devrait être opérationnel d’ici 2018.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales