Syrie : accord entre le pouvoir et la rébellion sur l'évacuation de trois localités

Mouvement de combattants rebelles près du barrage de Tichrin au nord-ouest de la Syrie le 27 décembre dernier Source: Reuters
Mouvement de combattants rebelles près du barrage de Tichrin au nord-ouest de la Syrie le 27 décembre dernier

Plus de 450 combattants et civils dont des blessés de trois localités de l'ouest de la Syrie sont évacués ce lundi après un accord passé entre Damas et la rébellion sous la médiation de l'ONU, selon l'Observatoire syrien des droits de l'Homme.

Ils sont plus de 120 combattants rebelles retranchés à Zabadani, leur dernier bastion à la frontière entre la Syrie et le Liban, qui doivent se rendre dans d'autres zones contrôlées par la rébellion en passant par le Liban et la Turquie. Près de 335 civils et combattants des villes de Foua et Kafraya les seuls villages chiites encore sous contrôle de l'armée dans la province d'Idleb dans le nord-ouest du pays, vont pouvoir rejoindre Damas.

Zabadani, dernier bastion rebelle à la frontière entre la Syrie et le Liban (Source : Google Map)
Zabadani, dernier bastion rebelle à la frontière entre la Syrie et le Liban (Source : Google Map)

L'accord en trois phase a été négocié par les Nations unies. Un cessez-le-feu a tout d'abord été mis en place en septembre. Il devait être suivi d'une livraison d'aide humanitaire et de l'évacuation des civils et des combattants blessés.

Samedi dernier, un accord inédit prévoyant le départ de Damas de 4 000 civils et djihadistes dont certains de l'organisation de l'Etat islamique et du Front al-Nosra avait été suspendu après la mort du chef de la milice islamiste Jaich al-Islam, Zahrane Allouche.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales