Le chef des rebelles syriens Zahran Aloush aurait été tué dans des frappes aériennes en Syrie

Zahran Alouch.© Wikipédia
Zahran Alouch.

Zahran Alloush, chef du groupe djihadiste Jaish al-Islam, opérant dans la banlieue de Damas, aurait été tué dans un raid aérien, selon des sources locales a déclaré à Reuters vendredi.

Le raid aérien a visé le siège de Jaish al-Islam ('Brigade de l'islam'), une coalition formée de différents groupes extrémistes de lutte contre les forces du gouvernement syrien .

Deux sources rebelles ont confirmé à Reuters que le raid aérien avait tué Alloush. Bien que selon leurs allégations, l'attaque aurait été menée par «des avions russes», l'information n'a pas été confirmée. 

Jaish al-Islam est une coalition d'unités islamistes et salafistes dont le siège principalement se situe dans les quartiers de Damas de Ghouta.

Bien qu'il ne fasse pas partie de l'Armée syrienne libre, un grand groupe de coordination d'unités de lutte contre les forces fidèles au président Bachar el-Assad, la coalition a pris part à la conférence organisée par l'Arabie saoudite au début du mois de décembre pour essayer de convenir d'une position commune pour négocier avec le gouvernement syrien actuel.

Certains critiques ont accusé Jaish al-Islam d'utiliser les mêmes méthodes que les combattants de l'Etat islamique, y compris des exécutions publiques de prisonniers.

Zahran Alloush avait quant à lui appelé sur Youtube à l'extermination des chiites et des alaouites, le groupe religieux dont fait partie le président Assad.

Dans une attaque massive en février 2015, les rebelles de Jaish al-Islam ont tiré 40 roquettes sur des maisons de civils à Damas, faisant des dizaines de blessés et au moins trois morts .

L'attaque était une représaille pour celles menées par les Forces aériennes syrienne à Ghouta .

Plusieurs coalitions effectuent des frappes aériennes sur les positions de l'Etat islamique ainsi que d'autres groupes terroristes en Syrie.

La coalition américaine mène ses frappes aériennes depuis plus d'un an, tandis que la Russie a lancé sa campagne en septembre dernier, après une demande officielle d'assistance militaire de Damas.

Des images du corps sans vie du leader de Jaish al-Islam sont apparues sur les réseaux sociaux.

ATTENTION, IMAGES PERTURBANTES

Ces images n'ont pour l'instant pas été confirmées.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales