L’armée syrienne affirme avoir tué le leader de Jaish al-Islam

Source: Reuters

Le Commandant général de l’armée et des forces armées syriennes a confirmé que le chef terroriste Zahran Alloush avait été tué lors d'une opération spéciale près de Damas.

Zahran Alloush était le chef du groupe des djihadistes qui porte le nom d’Armée de l’Islam, Jaish al-Islam, qui lutte contre les forces du gouvernement syrien et dont le bastion se situe à Damas, dans le quartier de Ghouta. Certains observateurs ont accusé Jaish al-Islam d'utiliser les mêmes méthodes que les combattants de l'Etat islamique, y compris des exécutions publiques de prisonniers. Leur chef a même appelé sur Youtube à l'extermination des chiites et des alaouites, le groupe religieux dont fait partie la famille du président Assad.

Le groupe entretient des liens avec un autre groupe djihadiste, le Front al-Nosra, Zahran Alloush a d'ailleurs nommé ses militants de «frères» et salué l’ancien leader d’Al-Qaïda Oussama ben Laden.

Lire aussi : Le chef d'Al-Qaïda appelle les loups solitaires à suivre l’exemple d’Amedy Coulibaly

© RT France

Ce matin, Jaish al-Islam a annoncé le nom de son nouveau leader, poste désormais occupé par le commandant Essam al-Buwaydhani, plus connu sous le nom d’Abu Hammam.

Les militants de ce groupe ont aussitôt publié une vidéo où ils déclarent que la mort de Zahran Alloush «intensifierait leur lutte» contre le gouvernement de Bachar el-Assad. «Nous poursuivrons notre voie, nous ne le changerons pas ni n'y renoncerons», ont-ils précisé.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales