Plus de 20 familles musulmanes britanniques se sont vues refuser l'entrée aux Etats-Unis

Plus de 20 familles musulmanes britanniques se sont vues refuser l'entrée aux Etats-Unis © Neil Hall
L'aéroport de Gatwick à Londres.

Après qu'une famille musulmane britannique a vu ses vacances à Disneyland aux Etats-Unis annulées par les autorités frontalières, un imam de Londres a dit avoir reçu le même traitement et affirme que plus de 20 familles sont concernées.

Récemment, un père de famille Mohammad Tariq Mahmood qui voulait se rendre au parc d’attraction Disneyland en Californie avec ses enfants s'est fait arrêter par les autorités portuaires, car les Etats-Unis lui avaient interdit l'entrée sur leur territoire.

Les fonctionnaires de l'aéroport n'ont donné aucune explication, alors que l’homme détenait pourtant une autorisation de voyage et avait son visa et ses papiers en rêgle.

L'incident a été mis sous le feux des projecteurs aux Etats-Unis où le candidat à l'investiture républicaine, le milliardaire Donald Trump avait récemment invoqué une interdiction d'entrée sur le sol américains aux musulmans en raison des préoccupations au sujet des attaques terroristes.

Lire aussi : Donald Trump ne veut plus que les Etats-Unis accueillent des musulmans

Peu de temps après l'incident, un Imam basé à Londres, Ajmal Masroor a raconté au média britannique The Independent que près de 20 personnes faisaient en fait actuellement l'objet de la même mesure d'interdiction et avient peur de ne plus jamais avoir le droit de se rendre aux Etats-Unis si elles évoquaient publiquement la question.

L'homme affirme avoir du faire face au même traitement, alors qu'il embarquait sur un vol pour les Etats-Unis le 17 décembre dernier. Il n'avait pourtant jamais eu aucun problème auparavant.

«Lorsque j'ai demandé ce qui se passait, le fonctionnaire m'a simplement dit «Vous devez avoit fait quelque chose de mal. Sans rien me dire de plus !» s'est-il offusqué.

Selon l'Imam Masroor, le nombre d'interdictions pour les musulmans de se rendre aux Etats-Unis avait beaucoup augmenté récemment. «C'est une tendance à la discrimination très inquiétante, qui devient hors de contrôle et doit être arrêtée», a-t-il affirmé. 

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales