Pour accueillir les réfugiés en sécurité, Zurich remplace les abris Ikea par des structures en bois

Un modèle de structure en aggloméré qui remplacera les abris Ikea en plastique. © Capture d'écran Twitter
Un modèle de structure en aggloméré qui remplacera les abris Ikea en plastique.

La ville suisse a comme projet de loger les demandeurs d’asiles dans des abris en aggloméré afin de remplacer ceux proposés par Ikea, finalement abandonnés après avoir failli aux tests incendie.

Les structures en aggloméré seront assemblées par des employés d’une entreprise locale entre aujourd’hui et le jour de l’an afin de loger jusqu’à 250 personnes, a annoncé la ville jeudi. Vendredi dernier, le conseiller municipal de la ville de Zurich Raphaël Golta a dévoilé les abris prêts-à-monter Ikea, mais quelques heures plus tard seulement, les autorités ont été obligées d’annoncer que les parties en plastique ne correspondaient pas aux normes anti-incendie suisses.


La ville a donc cherché durant tout le week-end afin de trouver une solution alternative aux abris Ikea, qui coûtaient 1 200 francs suisse pièce. Leurs remplaçants coûteront plus de trois fois plus chers (3 800 francs), en incluant les coûts de main d’œuvre, a indiqué le service social de la ville.

Lire aussi : Migrants : la Suisse pourrait suspendre ses accords avec l'UE si elle ne trouve pas de consensus

Les huttes, qui correspondent aux critères anti-incendie suisses, seront érigées dans un bâtiment situé au nord-ouest de la ville de Zurich, où un centre pour demandeurs d’asile doit ouvrir le 4 janvier prochain. Chaque structure a une surface de 17,5 mètres carrés et peuvent être assemblées en une heure. Elles seront montées sur les mêmes bases en bois que celles prévues pour les abris Ikea.

Le destin des abris fabriqués par l’entreprise suédoise en coopération avec le Haut-Commissariat aux Réfugiés de l’ONU reste incertain. La ville a déclaré que plusieurs personnes avaient proposé d’en acheter, mais la vente a été annulée suite à l’échec des tests de sécurité menés à Zurich.

Ready-to-assemble refugeesheltersmade by @IKEA pose a firehazard, leaders fromZurich, #Swiss, sayhttps://t.co/PmH6R4fFPw

— Humanosphere(@TheHumanosphere) 23 Décembre 2015


Ces abris ont été utilisés par milliers dans des camps de réfugiés et dans des pays comme la Grèce, qui font face à des arrivées massives d’immigrants. Bien que la ville de Zurich se soit reposée sur les informations du HCR et d’une étude suédoise, la municipalité a souhaité solliciter un nouveau test suite à un rapport allemand mettant en doute la fiabilité de l’étude suédoise. Le porte-parole du HCR Anja Klug a déclaré à l’agence de presse suisse ATS vendredi que l’organisation se préparait à comparer les résultats des tests suisse et suédois.

La Suisse devrait recevoir 39 000 demandeurs d’asile cette année.

Lire aussi : Zurich renvoie des abris Ikea destinés aux réfugiés, trop sujets au risque d'incendie

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales