Migrants : la Suisse pourrait suspendre ses accords avec l'UE si elle ne trouve pas de consensus

Durant une manifestation, ces Somaliennes protestaient contre la réticence de la Suisse à reconnaître officiellement leur statut de réfugiées.© Pascal Lauener Source: Reuters
Durant une manifestation, ces Somaliennes protestaient contre la réticence de la Suisse à reconnaître officiellement leur statut de réfugiées.

Liée par un pacte bilatéral avec Bruxelles qui l'empêche de réduire les quotas de migrants, la Suisse entend bien limiter malgré tout l'immigration, et pourrait de ce fait suspendre ses accords avec l'Union européenne.

Simonetta Sommaruga, la présidente socialiste de la Suisse, a annoncé que si son pays ne parvenait pas à limiter la libre circulation des personnes dans le cadre de ses accords avec l'Union européenne, elle n'hésiterait pas à agir de manière unilatérale, et, ce faisant, à suspendre purement et simplement ceux-ci.

En effet, la volonté suisse de réduire les quotas d'immigration est incompatible avec les pactes signés par avec Bruxelles, qui garantissent une liberté de circulation totale aux citoyens européens.

Cette volonté de la présidente helvète fait suite à un vote datant de février 2014, où les électeurs du pays avaient approuvé, à une faible majorité, la limitation de la politique nationale d'accueil des réfugiés. Suite à cela, le gouvernement envisage de réduire les quotas d'immigration sur son territoire d'ici mars 2016.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales