Suisse, la question des migrants s'invite dans les prochaines élections législatives

La campagne législative en Suisse a commencé© Arnd Wiegmann Source: Reuters
La campagne législative en Suisse a commencé

La Suisse doit renouveler son parlement le 18 octobre prochain. Et comme souvent, le débat se cristallise autour de l'immigration, agité en cela par l'UDC, le parti de la droite populiste qui constitue la première formation politique du pays.

Il faut dire que sur cette question l'Union démocratique du centre (UDC) joue sur du velours, les sondages d'opinion indiquent en effet que pour près de la moitié des personnes interrogées, la crise migratoire reste de loin le problème le plus urgent à résoudre.

Les images de migrants affluant depuis l'Est de l'Europe inquiètent visiblement les citoyens de la Confédération helvétique. L'UDC a donc choisi pour sa campagne de dénoncer le système de répartition des migrants en Europe, tout en appelant à un renforcement des contrôles aux frontières.

En savoir plus : L'armée suisse joue à se faire peur avec le scénario apocalyptique d'une Europe qui s'effondre

En guise de clip de campagne, le parti n'a donc pas hésité à diffuser un film montrant des Africains errant dans les rues de Lausanne et des images de bouteilles d'alcool, de tags ou de désordre nocturne.

Dans les faits, les arrivées de migrants et de réfugiés, surtout Erythréens, ont dépassé le chiffre de 3 000 en septembre dernier. Certes, c'est plus du double de celles qui ont été enregistrées à la même période l'an dernier, mais ce chiffre reste modeste. 

L'UDC se contente donc d'engranger les dividendes de la peur qu'elle parvient à entretenir au sein de la population, puisque tous les sondages la donnent vainqueur des législatives, avec près de 28% des suffrages. Le premier parti de Suisse frôlerait ainsi son précédent record de 28,9% des voix, recueillies lors des élections fédérales de 2007.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales