L'armée suisse joue à se faire peur avec le scénario apocalyptique d'une Europe qui s'effondre

L'armée suisse en déploiement© Ruben Sprich Source: Reuters
L'armée suisse en déploiement

L'armée suisse a débuté son plus grand exercice de troupes militaires depuis deux ans. Pendant 10 jours, 5000 soldats vont être déployés dans le nord-ouest du pays avec pour mission de protéger la frontière face à un afflux de réfugiés.

Le lieu de déploiement n'a pas été choisi au hasard puisque la région de Bâle est située aux frontières de la France et de l'Allemagne. Un point névralgique donc de la crise des réfugiés que traverse en ce moment l'Europe.

L'exercice, baptisé CONEX 15, simule une crise économique dans une  «Union européenne fictive, composée de nouveaux pays et délimitée par des frontières différentes». Un scénario de fin du monde qui prévoit également que la Suisse soit menacée par un afflux massif de réfugiés, par des organisations criminelles puissantes et un marché noir croissant. Les soldats s'entraîneront à protéger la frontière et à la construction de campements. Ils se déploieront également aux points nodaux du pays, tels des centrales nucléaires ou électriques ainsi que des voies de transports.

Mais Conex 15 soulève des oppositions dans le pays. Les Verts bâlois ont appelé les habitants à accrocher des drapeaux «Pace» (Paix). Un collectif, appelé NoConex, a lui organisé une manifestation à Bâle. Des militants d'extrême gauche projetteraient même de dérober leurs armes aux militaires.

L'opération de simulation était prévue de longue date mais prend un sens nouveau dans une Europe qui fait face à sa pire crise migratoire depuis 1945. Pourtant, la Suisse demeure un point aveugle dans cette crise puisque les milliers de migrants ignorent le pays. En 2014, 23.765 personnes ont déposé une demande d'asile en Suisse. Pour 2015, les autorités fédérales tablent pour l'instant sur près de 30.000 demandes.

Pour la petite histoire, en 2013, la Suisse avait déjà opéré un tel exercice militaire en simulant cette fois l'attaque d'une France surendettée. En 2012, l'armée suisse, débordante d'imagination, avait projeté, dans son exercice militaire Stabilo Due, une Europe plongée dans le chaos par la chute de l'euro et un afflux massif de réfugiés. 

Mais qu'on se rassure, cet actuel exercice, CONEX 15, finira dans la pure tradition helvète de neutralité, avec le 25 septembre une grande parade militaire dans le nord du pays.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales