Chine : la chute du Su-24 russe sape les efforts internationaux de lutte contre Daesh

Le porte-parole du ministère des Affaires étrangères chinois Hong Lei
Le porte-parole du ministère des Affaires étrangères chinois Hong Lei

Le crash du Su-24 russe abattu par la Turquie au-dessus de la Syrie est une grande perte pour les efforts internationaux visant à combattre le terrorisme, selon le porte-parole du ministère des Affaires étrangères chinois.

«Nous avons pris note du fait que l’avions russe abattu accomplissait sa mission. Il a été abattu alors qu’il détruisait des cibles terroristes en territoire syrien», a souligné mardi Hong Lei, porte-parole du ministère chinois en insistant sur l’inquiétude de la Chine causée par cet incident.

«La Chine soutient les efforts internationaux contre le terrorisme», a-t-il précisé lors d’une conférence de presse lorsqu’on lui a demandé des commentaires sur l’incident. Selon Hong Lei, Pékin souhaiterait une meilleure communication entre les parties impliquées dans le conflit.

Aller plus loin : Défense russe : impossible de décoder l'un des enregistreurs du SU-24 russe abattu par la Turquie

Un chasseur F-16 turc a abattu, le 24 septembre, au-dessus du territoire syrien, un bombardier russe SU-24. Une action qualifiée par Vladimir Poutine de «coup dans le dos» de la part d’Ankara. La Turquie affirme que l’avion avait violé son espace aérien, alors que la partie russe dément qu’une quelconque violation ait eu lieu.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales