Des frappes russes contre l'Etat islamique en Libye ?

Un représentant d'une ville libyenne signe l'accord de paix sous les yeux du représentant onusien en Libye, lors d'une rencontre en Tunisie Source: Reuters
Un représentant d'une ville libyenne signe l'accord de paix sous les yeux du représentant onusien en Libye, lors d'une rencontre en Tunisie

Le gouvernement d'union national libyen voulu par une partie des représentants du parlement de Tripoli et de Tobrouk pourrait demander l'aide de la Russie contre l'Etat islamique.

Selon le ministre libyen des Affaires étrangères Ali Abou Zaakouk, la Libye pourrait demander l'aide de Moscou contre Daesh, notamment au niveau des frappes aériennes, rapporte l'agence de presse russe Sputnik.

«Une telle décision pourra être prise lorsque le gouvernement d'union nationale sera formé, ce sera lui qui prendra la décision. Aujourd'hui, nous essayons de créer ce gouvernement», a déclaré le ministre.

Un accord de paix signé le 17 décembre

Un accord de paix a été signé le 17 décembre sous la médiation de l'ONU entre le parlement de Tripoli et celui de Tobrouk, le seul reconnu par la communauté internationale, deux assemblées concurrentes. Il prévoit la formation d'un gouvernement d'union nationale dont le mandat devrait s'exercer pendant une période transitoire de deux ans jusqu'au élections législatives.

Depuis la chute de Mouammar Kadhafi en 2011, la guerre civile fait rage en Libye entre les deux parlements qui revendiquent le pouvoir. L'Etat islamique s'est également implanté à la faveur de la sévère dégradation du climat sécuritaire.

Lire aussi : Kerry à la TV russe : «Washington ne cherche pas à changer le gouvernement, mais Assad doit partir»

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales