Adolf Hitler n’avait qu’un testicule

Le dictateur allemand vient de perdre de sa... virilité.© Wikipedia
Le dictateur allemand vient de perdre de sa... virilité.

Un historien allemand vient de confirmer une légende urbaine qui avait cours depuis des décennies. Le dictateur nazi n’avait qu’un testicule.

Apparemment, il ne faisait pas la paire. De tous les mystères qui entourent la vie du Fürher, celui portant sur son anatomie a fait l’objet de bien des spéculations. Nombreuses sont les chaumières qui ont été le théâtre de l’histoire d’Adolf et de son unique testicule. Après tout, des générations d’écoliers anglais ont bien chanté : «Hitler n’a qu’une boule.» Il semble qu’un historien allemand ait percé le mystère. Peter Fleischmann se serait procuré des documents attestant la thèse.

Un rapport médical datant de 1923

En 1923, celui qui allait être à l’origine de la Seconde guerre mondiale est arrêté. Sa tentative de coup d’Etat dans une brasserie de Munich vient de tomber à l’eau. Incarcéré à la prison de Landsberg, il fait l’objet d’un examen médial. C’est ce rapport que s’est procuré Peter Fleischmann. Le docteur Josef Brinsteiner aurait relevé un syndrome de «cryptorchidie du testicule droit». Traduction ? Une absence de sphère droite si l’on peut dire ainsi.

A la base de cette malformation se situe une mauvaise descente. Normalement, les testicules se forment à l’intérieur du scrotum durant l’enfance. Dans le cas d’une cryptorchidie, l’un ou les deux, ne parviennent pas à trouver leur chemin. Ils s’atrophient et ne se développent pas.

Malheureusement Adolf Hitler, qui, mis à part un souci de virilité, se portait comme un charme de 78 kilos, était touché… sur le flanc droit.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales