Autriche : colère après la diffusion d’une vidéo choc pro-immigration dans une école primaire

La diffusion du film n'a pas plu à tout le monde...© Capture d'écran YouTube
La diffusion du film n'a pas plu à tout le monde...

Accompagné d’une conférence qui prônait l’accueil de tous les réfugiés en Autriche, le spot a déclenché le mécontentement des parents des jeunes élèves, qui considèrent que l’établissement a tenté d’orienter, trop tôt, le débat sur l’immigration.

La vidéo Le réfugié en toi vise à ce que les enfants s’identifient aux réfugiés, en transposant les conflits du Moyen-Orient au beau milieu de l’Europe. Le réalisateur montre ainsi une famille de la classe moyenne autrichienne fuir une guerre civile qui éclate à Vienne.

Auteur: Nubigena Wolkenkind

Ce film controversé s’ouvre sur des scènes de la vie ordinaire d’un jeune garçon autrichien qui, tout sourire, joue au football ou encore partage un repas avec sa maman.

Mais l’atmosphère d’insouciance du clip s’arrête brutalement lorsque l’enfant commence à être pris pour victime par ses camarades. Une guerre civile éclate alors à Vienne et la mère et son fils tentent de fuir la ville, mais ce dernier est touché par un tir de mitraillette, puis transporté à l’hôpital.

C’est cette vidéo qui a été diffusée aux jeunes enfants d’un établissement scolaire autrichien. Le visionnage du spot était accompagné d’une conférence sur les aspects positifs de l’immigration et dont le message était d'accueillir tous les réfugiés, rapporte le journal autrichien Die Krone. Le tout était organisé par un «club de réfugiés».

Cette présentation a fortement déplu à de nombreux parents d’élèves, qui étaient également présents lors de la séance. Le film n’était «absolument pas adapté à des enfants de six à dix ans», explique l’un d’entre eux.

Face aux critiques, un porte-parole du conseil municipal a estimé que «la politique, de quelque bord que ce soit, n’a pas sa place dans une école primaire».

Lire aussi : «Un pas vers la normalité»? L’Autriche envisage de fermer le corridor pour les réfugiés

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales