Elon Musk s’inquiète que la troisième guerre mondiale gène ses plans de conquête de Mars

Elon Musk s’inquiète que la troisième guerre mondiale gène ses plans de conquête de Mars Source: Reuters
La dernière sortie d'Elon Musk risque de faire parler. Comme d'habitude.
Suivez RT France surTelegram

Le fantasque inventeur et patron de SpaceX voit en un éventuel conflit mondial une menace qui l’empêcherait de coloniser la planète rouge.

Le petit génie se fait visionnaire. Mais pour une fois, espérons qu’il se trompe. Elon Musk, patron de SpaceX et Tesla Motors, a donné une longue interview au magazine GQ. Et il sent que la troisième guerre mondiale est plus proche que jamais : «Vous savez, en 1912 ils disaient que nous entrions dans une nouvelle ère de paix et de prospérité, que c’était un âge doré, que la guerre était finie. Et puis la Première Guerre a éclatée, suivie par la seconde, elle même suivie par la Guerre Froide. Alors je pense que nous devrions envisager la possibilité d’un troisième conflit mondial. Et si cela se produit, il pourrait être pire que tous les précédents.» Ambiance.

Mars pour nous sauver

Elon Musk pense dur comme fer que l’homme pourra, dans un futur proche, apprivoiser l’enfer de la planète rouge. Il se risque même à une métaphore dans le style geek qui lui est si caractéristique : «Vous pouvez sauvegarder votre disque dur… Peut-être que vous pouvez aussi sauvegardez la vie ?»

Le milliardaire est convaincu que Mars est la destination idéale pour «sauvegarder la vie». Selon lui, elle nécessite juste un peu de chaleur. Raillé pour son intention de bombarder la surface de la planète à l’arme atomique, Elon Musk assure que ses intentions ont été mal comprises. Il souhaiterait simplement créer des explosions nucléaires aériennes pour réchauffer l’atmosphère. Ce qui reviendrait à placer un soleil à chaque pôle.

Plus de temps à perdre

Musk souligne que le moment est venu d’agir à ce sujet car le temps nous est compté. Si vous avez bien suivi, la civilisation comme nous la connaissons pourrait vite se retrouver dans les ténèbres.

D’ailleurs, son entreprise SpaceX redouble d’effort pour mettre à jour de multiples projets. Son patron vient d’annoncer que la firme aérospatiale modélise un tout nouveau type de combinaison. Dessinée pour permettre une grande liberté de mouvement, elle est censée remplacer les modèles actuels jugés trop rigides et… trop moches.

«Imaginez que vous ayez à vous pencher. La combinaison est trop rigide. Alors quand vous allez vous redressez, vous allez avoir un effet visuel très laid au niveau du dos. Nous voudrions éviter cela» explique le petit prince de la Silicon Valley.

Nul doute que les cosmonautes et astronautes du monde entier attendent avec impatience la dernière née des ateliers de SpaceX. Eux qui doivent être fatigués de leurs combinaisons au look disgracieux.

Pour finir sur une note plus sérieuse, le mois dernier la NASA a commandé à SpaceX une mission habitée pour rejoindre la Station Spatiale Internationale en 2017. Le cargo spatial Dragon, construit par l’entreprise d’Elon Musk, peut transporter jusqu’à sept personnes en orbite terrestre basse.

Auteur: RT

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix