19 civils tués dans un raid aérien saoudien, moins de 24 heures avant le début du cessez-le-feu

Ruines du Yémen Source: Reuters
Ruines du Yémen

Les frappes de l’Arabie saoudite ont coûté la vie à 19 civils yéménites et fait 30 blessés lors du bombardement de leurs maisons et d’un marché, un jour avant le début d’un cessez-le feu négocié l’ONU visant à mettre la fin à la guerre.

Selon des sources médicales et militaires, des bombardements de la coalition arabe, intervenant au-dessus de la région de Haradh, dans la province de Hajjah (nord-ouest), ont touché six maisons, tuant ainsi 12 personnes qui se trouvaient à l’intérieur. Des habitants du quartier Qabatiya ont également annoncé la mort de sept civils lors d’une attaque sur un marché. Le porte-parole des militaires saoudiens n’a émis aucun commentaire.

Le Yémen est ravagé par la guerre depuis plus d’un an, par des combats qui opposent les forces loyalistes soutenues par une coalition militaire arabe et les rebelles chiites houthis qui ont pris le contrôle de grands pans de territoire, notamment la capitale Sanaa.

La moitié des presque 6 000 personnes tuées dans les combats et les raids aériens sont des civils, d’après les données de l’ONU. Pour Amnesty International, cinq frappes menées d’août à octobre ont délibérément ciblé des écoles, tuant cinq civils et blessant 14 personnes, dont quatre enfants.

L’incident intervient à la veille d’un possible cessez-le-feu qui débuterait à partir de lundi, un jour avant les pourparlers de paix en Suisse entre les parties au conflit.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales