Un membre de la famille royale du Koweït condamné à six mois de prison pour avoir cité l’émir

Le cheikh Ahmad est une figure importante dans le milieu du sport© Rob Dawson Source: Reuters
Le cheikh Ahmad est une figure importante dans le milieu du sport

Membre du Comité international olympique et du Comité exécutif de la Fifa, le cheikh Ahmad a été condamné avec sursis par la justice du Koweït pour avoir commis un crime insolite : il a cité des remarques du dirigeant, sans avoir demandé son accord.

L’émir à la tête de la monarchie, le cheikh Sabah al-Ahmad al-Sabah, est décrit par la constitution nationale comme «immunisé et inviolable», et le simple fait de reprendre une de ses citations sans sa permission est donc puni par la justice koweïtienne.

Jugé coupable, le cheikh Ahmad Fahad Al-Sabah a donc été condamné, en plus de 6 mois de prison avec sursis, à une amende de 1 000 dinars (environ 3 000 euros), rapporte le journal en arabe al-Qabas. Il aurait effectué la citation interdite lors d’une interview pour une télévision locale en 2014, rapporte le journal, qui évite toutefois de citer les propos incriminés.

On sait toutefois que le cheikh Ahmad était sous le coup d’une procédure judiciaire au moment de ses propos, pour avoir accusé l’ancien Premier ministre de détournement de fonds, comme l’avait alors expliqué l’agence de presse koweïtienne KUNA. D’après le journal arabe anglophone Arab Times, il pourrait également être accusé d’avoir évoqué publiquement la procédure judiciaire, ce que le tribunal lui avait pourtant interdit.

Pour l’instant à l’étranger, le cheikh Ahmad envisagerait de faire appel du verdict de la justice koweïtienne.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales