Les bousculades de La Mecque «trois fois plus» meurtrières que ne l’admet l’Arabie saoudite

Des masses de pèlerins se dirigent vers La Mecque, en Arabie saoudite© Muhammad Hamed Source: Reuters
Des masses de pèlerins se dirigent vers La Mecque, en Arabie saoudite

Alors que des accidents fatals sont régulièrement enregistrés en marge du pèlerinage annuel du hajj en Arabie saoudite, les conséquences de la tragédie de Mina, qui a tué plus de 2 000 croyants, sont sous-estimées par les autorités nationales.

Selon un nouveau bilan de l’agence de presse mondiale Associated Press, 2 411 personnes seraient mortes durant une bousculade dramatique à Mina, le 24 septembre, soit près de trois fois plus que les 769 morts dont parle la Monarchie. Les chiffres de l’agence font donc de ce drame le plus meurtrier dans l’histoire du pèlerinage annuel dans la ville sainte de l’Islam.

De nombreuses nations avaient été affectées en raison des nationalités diverses des victimes. Notamment, l’Iran, rival chiite de l’Arabie saoudite dans la région, qui y a perdu 464 citoyens, avait exprimé des critiques vis-à-vis de la gestion de la tragédie. En septembre, le guide suprême Ali Khamenei avait déclaré que «le gouvernement saoudien ne fait pas son devoir en ce qui concerne le rapatriement des corps» et que s’il ne l’accomplissait pas, son pays réagirait «durement».

En savoir plus : L’Iran exige des excuses de l’Arabie saoudite après la tragédie du hajj

Peu après le drame, le roi saoudien Salman avait ordonné une enquête mais depuis lors, très peu de détails ont filtré. Des milliards de dollars avaient également été investis afin d’assurer la sécurité des pèlerins, tâche qui incombe au ministère de l’Intérieur saoudien.

Le pèlerinage du hajj, qui a accueilli cette année environ deux millions de musulmans, est prescrit à tous les croyants de l’Islam qui peuvent se permettre, une fois dans leur vie, de se rendre dans la ville sainte de La Mecque, en Arabie saoudite.

Le 24 septembre 2015, la tragédie de Mina a tué de nombreux pèlerins, qui ont suffoqué ou ont été écrasés dans un gigantesque mouvement de foule.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales