L’Iran exige des excuses de l’Arabie saoudite après la tragédie du hajj

Ali Khamenei © Caren Firouz Source: Reuters
Ali Khamenei

L’accident lors du hajj à la Mecque a provoqué une avalanche de critiques de la part de l’Iran, et l’atoyllah Ali Khamenei a demandé à Ryad de s’excuser. Le président Hassan Rohani a aussi critiqué l’Arabie saoudite pour son manque de coopération.

«Les dirigeants saoudiens, au lieu de renvoyer la balle, devraient présenter des excuses à la communauté islamique et aux familles endeuillées, accepter leur responsabilité dans ce terrible accident et remplir leurs obligations», a déclaré le guide suprême iranien à l’agence Irna.

La tragédie a causé la mort de plus de 700 personnes, dont 144 Iraniens. L’ayatollah a souligné que la mort d’un tel nombre de fidèles «n’est pas une petite affaire», et a ajouté que «le monde islamique a de nombreuses questions» pour l’Arabie saoudite.

En savoir plus : Plus de 717 morts et 860 blessés dans un accident pendant le hajj près de La Mecque (IMAGES CHOC)

Le président iranien Hassan Rohani a pour sa part dénoncé que l’Arabie saoudite «ne fournit pas la coopération nécessaire pour enquêter sur la situation des disparus, transférer les corps des victimes et aider les blessés», a-t-il déclaré lors d'une rencontre avec le secrétaire général des Nations unies, Ban Ki-moon, à New York. Il a également demandé aux «Nations unies de rappeler au gouvernement saoudien ses devoirs».

Entre 300 et 400 personnes ont manifesté devant l’ambassade saoudienne à Téhéran sous une surveillance renforcée de la police, selon l’AFP. Ils ont lancé des tomates et des pastèques contre les murs de l’ambassade et scandé des slogans contre la famille régnante  des al-Saoud de l’Arabie saoudite. Les protestataires indignés les ont qualifié  de «traitres».

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales