Le parlement irakien appelle à remettre en cause l'accord de sécurité avec les Etats-Unis

Les forces anti-terroristes irakiennes ont été formées par l'armée américaine Source: Reuters
Les forces anti-terroristes irakiennes ont été formées par l'armée américaine

La Commission sur la sécurité et la défense du parlement irakien a appelé à remettre en cause l'accord de sécurité avec les Etats-Unis, selon un membre de cette commission.

«Le gouvernement irakien et le Parlement ont besoin de revoir l'accord de sécurité avec les Etats-Unis car Washington n'est pas sérieux avec son application. Nous allons demander son annulation», a déclaré le parlementaire irakien et membre de la Commission de défense et de sécurité, Hamid Mutlak, à Sputnik.

Hamid Mutlak a également appelé au retrait des troupes turques : « L'Irak se défendra seulement avec ses enfants. La Turquie va retirer ses troupes car la terre d'Irak est sacrée et sa souveraineté est une ligne rouge. Nous avons le droit de poser ce problème sur le plan international et de demander au Conseil de sécurité des Nations Unies de retirer les troupes turques », a-t-il précisé.

Le récent rapport des médias sur le déploiement des troupes turques près de la ville de Mossoul sous le contrôle de l'Etat islamique avait provoqué l'indignation à Bagdad. Alors que la Turquie maintient que ses troupes participent à une mission d'entraînement coordonnée avec les officiels irakiens, le Premier ministre de l'Irak, Haider Abadi, a déclaré ce lundi que si Ankara ne retirait pas ses troupes dans les 48 heures, Bagdad porterait l'affaire au Conseil de sécurité des Nations Unies.

«L'Irak n'a pas besoin de troupes étrangères sur son sol»

Le secrétaire d'Etat américain à la Défense, Ashton Carter, a mis de l'huile sur le feu en annonçant qu'une mission des forces spéciales américaines allait se déployer en Irak. «L'Irak n'a pas besoin de troupes étrangères sur son sol et le gouvernement irakien est déterminé à ne pas autoriser la présence d'aucune force étrangère sur le territoire irakien», a déclaré Haider Abadi.

Lire aussi: Des journalistes russes ont été expulsés de la Turquie

Hadi Amiri, à la tête d'une des plus puissantes milices chiites du pays, l'Organisation Badr, avant appelé la Brigade Badr, a avertit que toutes les bases des Etats-Unis en Irak seraient considérés comme une cible. Il y a actuellement près de 3 500 soldats américains en Irak dont la mission est d'entraîner et d'assister les forces irakiennes face à l'Etat islamique.

Lire aussi: Contingent supplémentaire des Etats-Unis en Irak : un «acte d’agression» pour Bagdad

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales