Des journalistes russes ont été expulsés de la Turquie

Source: Sputnik

Les autorités turques ont arrêté et renvoyé chez eux une équipe de tournage de la chaîne de télévision russe Rossiya 1. Ankara a refusé d’en expliquer les raisons à l’ambassade de Russie.

Les journalistes russes de l’émission «Correspondant spécial» ont été arrêtés le 7 décembre dans la province de Khatai dans le sud-est de la Turquie, à la frontière avec la Syrie. Ils se dirigeaient vers la province voisine de Gaziantep.

Des personnes inconnues en civil ont procédé à l’arrestation de l’équipe de journalistes russes. Ils ont refusé de présenter leurs documents d’identité comme les journalistes le leur ont demandé. Après quoi, les citoyens russes ont été envoyés au commissariat de police où on leur a annoncé la décision de les faire quitter le pays en raison de «violations des règles d’action des journalistes étrangers dans la République turque».
Le ministère russe des Affaires étrangères a condamné ces actions des autorités turques et a déclaré qu’«une telle attitude envers les représentants des médias était absolument inacceptable».

«Une question se pose : quelles sont exactement les règles qui ont été violées par les journalistes russes ? On a l’impression qu’Ankara a eu peur que les correspondants de la chaîne de télévision Rossiya 1 découvrent des faits embarrassants pour le gouvernement concernant des activités illégales dans la région de la frontière turco-syrienne», indique le communiqué du ministère russe des Affaires étrangères.

En savoir plus : Ahmet Insel : «La presse d’opposition turque est systématiquement réprimée»

Il est à noter que la liberté de presse est un sujet sensible en Turquie. Fin novembre, le journal turc Cumhuriyet a publié des informations qui impliquent les services spéciaux turcs dans les livraisons d’armes aux hommes qui combattent en Syrie. Suite à la publication de cet article, le rédacteur en chef et le chef du bureau de l’édition à Ankara ont été arrêtés, accusés d’espionnage et de complicité avec les groupes terroristes.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales