Avec l'argent de la quête, un prêtre italien payait le botox de sa maman

L'homme d'église a décidé qu'il était temps de se faire plaisir.© Michael Fiala Source: Reuters
L'homme d'église a décidé qu'il était temps de se faire plaisir.

L'homme est actuellement poursuivi pour détournement de fonds après avoir dilapidé près de 100 000 euros destinés au pauvres en dîners mondains et produits de beauté pour sa mère à qui il a offert plusieurs opérations de chirurgie esthétique.

A sa mort en 2014, un très généreux pharmacien de la ville de Padoue (Nord-Est) a légué la somme de 14 millions d'euros à l'église. L'argent était destiné à la branche locale de Caritas, une organisation caritative catholique, qui fourni de l'aide humanitaire aux plus démunis.

Mais un prêtre de 57 ans officiant dans la commune de Legnaro et qui avait reçu la responsabilité de redistribuer l'argent a visiblement décidé que c'était là une occasion de se faire plaisir et s'est carrément laissé aller.  

Plutôt que d'aider les pauvres, l'homme s'est avidement emparé du magot à ses fins personelles et pendant quelques temps a mené une vie de pacha, s'offrant notamment une voiture de luxe, un scooter, des vacances dans les montagnes des Dolomites et sous le soleil de Sicile, des équipements sportifs et surtout, une grande quantité de produits cosmétiques pour sa mère, a rapporté Il Corriere del Veneto.

Ses homologues ont néanmoins fini par remarquer ce changement soudain de train de vie et ont alerté la police qui a interpelé l'homme d'église, nommé par les journaux locaux uniquement comme «LS». 

Il a été placé en garde à vue et poursuivi pour détournements de fond. En quelques mois, il a eu le temps de dilapider près de 100 000 euros.

Le reste de l'argent a été saisi par la police en attendant la fin de l'enquête.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales