Nouvelle vague d'arrestations de responsables de la FIFA en Suisse

Source: Reuters

Une nouvelle vague d'arrestations d'une douzaine de responsables, actuels et anciens, de la Fédération internationale de football a eu lieu jeudi matin en Suisse, a rapporté le New York Times sur son site internet.

Alfredo Hawit, du Honduras, et Juan Ángel Napout, du Paraguay, seraient parmi les personnes arrêtées, d’après une source au New York Times, dans le cadre de l’enquête sur la corruption au sein de la FIFA.

Hawit est le chef de la Confédération de football d'Amérique du Nord, d'Amérique centrale et des Caraïbes ou CONCACAF et Napout est le président de la Confédération sud-américaine de football (CONMEBOL). Les deux responsables étaient en même temps vice-présidents de la FIFA et membres de son comité exécutif.

En savoir plus : Présidence de la FIFA, la candidature de Platini non-retenue pour le moment

Le nombre total des personnes qui auraient été accusées n’a pas encore été rendu public par les enquêteurs. Mais il est question de plus de douze personnes, parmi lesquelles ne figureraient ni Sepp Blatter, le président de la FIFA suspendu de ses fonctions, ni Jérôme Valcke, son ancien secrétaire général.

Les autorités suisses ont cependant confirmé ce jeudi matin que deux responsables soupçonnés d’avoir accepté des pots-de-vin de plusieurs millions de dollars ont été placés en détention, sans préciser leurs identités.

Certaines arrestations auraient eu lieu dans le même hôtel que celles d’autres fonctionnaires de la FIFA, le Baur au Lac. Les accusations prononcées contre les suspects incluent le racket, le blanchiment d’argent et l’escroquerie.

En savoir plus : Le Qatar accusé de violer les droits de l’Homme pour organiser le Mondial 2022

18 responsables de la Fédération ont déjà été accusés de corruption, plus particulièrement de «ventes» du droit d'organiser des Coupes du monde et des droits de retransmission télévisée de ces dernières.  Parmi eux figurent le président de la FIFA, Sepp Blatter et celui de l’UEFA, Michel Platini, qui ont été suspendus de leurs fonctions en octobre pour une durée de 90 jours.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales