Vifs échanges entre Alexis Tsipras et le Premier ministre turc sur Twitter

Avant d'arriver à Bruxelles pour une sommet UE - Turquie, Alexis Tsipras n'avait pas épargné le Premier ministre turc sur Twitter. Source: Reuters
Avant d'arriver à Bruxelles pour une sommet UE - Turquie, Alexis Tsipras n'avait pas épargné le Premier ministre turc sur Twitter.

Alexis Tsipras a dénoncé, sur Twitter, les incursions répétées de l'armée turque au dessus de l'espace aérien grec, et estimé qu'il était heureux que les pilotes grecs soient moins vifs avec la Turquie que les Turcs avec les avions russes.

Les Premiers ministres turcs et grecs se sont livrés à une étonnante passe d’arme sur Twitter, dimanche soir avant le sommet de Bruxelles qui réunissait les 28 chefs de gouvernement européen et le Premier ministre turc.

En référence à l’avion russe abattu par les forces turques au-dessus de leur pays, le Premier ministre grec a twitté qu’il était «heureux que les pilotes» grecs ne soient pas aussi «vifs» que les Turcs envers les Russes. Une référence directe aux fréquentes violations de l’espace aérien grec par les chasseurs turcs. «Ce qui se passe dans la mer Egée est incroyable», a affirmé Alexis Tsipras.

Les messages supprimés par Alexis Tsipras© @Zero Hedge
Les messages supprimés par Alexis Tsipras

Dans un troisième message, directement adressé à Ahmed Davutoglu, Tsipras a déploré que les deux pays «dépensent des milliards en armes : vous pour violer notre espace aérien, nous pour intercepter vos avions».

Et alors que l’UE et la Turquie ont trouvé un accord financier pour tenter de juguler la crise des réfugiés syriens, le Premier ministre grec a estimé que «nous avons les armes aériennes les plus modernes, et au sol, nous sommes incapables d’attraper des trafiquants qui noient des innocents».

Avant le sommet de Bruxelles, Ahmed Davutoglu avait rétorqué, toujours sur Twitter, que «les commentaires sur nos pilotes d’Alexis Tsipras ne sont pas en phase avec l’esprit du jour».

Quelques heures plus tard, Alexis Tsipras a d’ailleurs supprimé ses tweets, écrivant juste, à propos de la Turquie : « Nous sommes dans le même voisinage, nous devons parler honnêtement et chercher des solutions».

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales