Défense russe : les F-16 turcs ont tenu l’embuscade à l’avion russe abattu

Un F-16 turc
Un F-16 turc

Les résultats obtenus par le service de contrôle aérien en Syrie laissent penser que les avions de chasse turcs auraient planifié leurs actions afin de tendre une embuscade au bombardier russe, selon un haut commandant de l’armée russe.

«Les résultats objectifs du contrôle des stations de contrôle aérien syriennes confirment que deux F-16 se trouvaient en service dans la zone de 9h11 à 10h26 (heure locale) à une altitude de 2 400 mètres, ce qui témoigne d’une action préméditée et de la volonté des chasseurs à tenir une embuscade dans les airs», a déclaré ce vendredi le commandant suprême des forces aériennes de la Russie Victor Bondarev. Si cela n’avait pas été prémédité, les avions turcs n’auraient pas eu le temps de décoller depuis l’aérodrome le plus proche, a souligné le militaire.

Le SU-24, quant à lui, a décollé de la base aérienne de Lattaquié à 9h34 et se trouvait dans la zone de détection pendant 34 minutes. Le missile turc a été tiré sur lui immédiatement après avoir effectué une frappe sur les terroristes.

En savoir plus : Pour Vladimir Poutine, «les forces armées turques n’ont pas pu ne pas distinguer l’origine de l'avion»

Mardi 24 novembre, un bombardier russe SU-24 a été abattu par la Turquie à la frontière syrienne. Ankara prétend que celui-ci avait violé son espace aérien, ce que nie résolument la Russie. L’un des pilotes a été tué par des rebelles syriens après avoir déclenché son parachute. Le second a lui été recueilli puis acheminé vers la base aérienne russe de Lattaquié.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales