La Turquie alliée de Daesh ? Un parlement britannique accuse le ministre des Affaires étrangères

La Turquie alliée de Daesh ? Un parlement britannique accuse le ministre des Affaires étrangères© Reuters photographer Source: Reuters

Quelques heures après qu’un avion russe ait été abattu à la frontière syrienne par la Turquie, la question du rôle de celle-ci dans la lutte contre Daesh a été mise en cause par un membre du parti travailliste dans une session parlementaire.

Dennis Skinner a accusé le ministre des Affaires étrangères, Philip Hammond, de mener une politique en Syrie qui est un «désordre sans nom». Il a mis en cause la Turquie, qui selon lui, achète le «pétrole de l’Etat islamique», de soutenir Daesh et de s’en prendre à ceux qui combattent le groupe terroriste, comme la Russie ou les Kurdes. Il a donc mis en cause qu’il s’agisse d’un allié «fiable» de la Grande-Bretagne dans la lutte contre le terrorisme.

En savoir plus : Les déclarations fortes de Vladimir Poutine à propos de la Turquie qui a abattu un Su-24 russe

Accusant Skinner d’être un «apologiste des actions de la Russie», Hammond a rétorqué qu’«elle restera un partenaire très important pour ce pays et pour l’Union européenne», étant donné qu’«elle détient les clés d’un certain nombre de questions très importantes, à la fois en relation avec la lutte contre Daesh, mais aussi en relation avec la crise migratoire à laquelle l’Europe fait face».

Aller plus loin : Syrie : la politique étrangère britannique face à ses contradictions

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Sondage

Selon vous, la mise en demeure de RT France par le CSA est...

Résultats du sondage

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter