Premières missions au-dessus de l'Irak et de la Syrie à partir du porte-avions Charles-de-Gaulle

- Avec AFP

Avion Rafale prêt à décoller du porte-avions français © Jean-Paul Pelissier Source: Reuters
Avion Rafale prêt à décoller du porte-avions français

L'Elysée avait annoncé dès le 5 novembre l'engagement du porte-avion nucléaire français sur le théâtre syrien. Les capacités de bombardement françaises contre l'Etat islamique vont dès aujourd'hui être triplées.

Des chasseurs-bombardiers basés sur le porte-avions français Charles de Gaulle ont frappé lundi le groupe Etat islamique (EI) en Irak pour la première fois depuis le déploiement du navire en Méditerranée orientale, a annoncé le chef d'état-major des armées.


«Nous avons frappé à Ramadi et à Mossoul en appui au sol de forces locales qui étaient en progression contre des troupes de Daech», a déclaré le général Pierre de Villiers à bord du porte-avions.

Lire aussi : Elysée : la France va déployer son porte-avions, le Charles de Gaulle, pour lutter contre Daesh


La France est engagée dans une campagne de bombardement contre l'Etat islamique au sein d'une coalition internationale en Syrie et en Irak. Suite aux attentats de Paris ayant tué 130 personnes, l'exécutif français a annoncé un renforcement de l'implication du pays dans les opérations visant les djihadistes, qui ont revendiqué les attaques. François Hollande déploie aussi ses efforts diplomatiques pour mobiliser d'autres pays dans la lutte contre l'EI, avec une série de rencontres débutée ce jour avec David Cameron, puis il rencontrera Barack Obama mardi, Angela Merkel mercredi, Vladimir Poutine jeudi, et les pays du Commonwealth vendredi.

Lire aussi : Le secrétaire général de l’ONU : la Russie et les Etats-Unis doivent unir leurs forces contre Daesh

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales