Le secrétaire général de l’ONU : la Russie et les Etats-Unis doivent unir leurs forces contre Daesh

Le secrétaire général de l'ONU Ban Ki-moon© Pierre Albouy Source: Reuters
Le secrétaire général de l'ONU Ban Ki-moon

Ban Ki-moon a appelé la Russie et les Etats-Unis à unir leurs efforts pour lutter contre le terrorisme. Lors du sommet annuel de l'Asie orientale à Kuala Lumpur, il a dit que les terroristes devaient être vaincus «au nom de l’humanité».

«A cet égard, nous devons nous unir. Nous devons montrer une solidarité globale pour faire face à l’ennemi commun : l’Etat islamique, Daesh, d’autres groupes extrémistes et terroristes», a déclaré le secrétaire général de l’ONU.

Il a félicité «le leadership de la Fédération de Russie avec les Etats-Unis pour faire face aux causes fondamentales du terrorisme».

D’après ses dires, les Nations unies rassemblent informations, idées et expériences auprès de tous les membres-états. L’année prochaine, l’ONU présentera «un plan complet d’actions pour combattre la violence et l’extrémisme», a indiqué Ban Ki-moon.

Ses propos ont rencontré un écho chez le président russe Vladimir Poutine, qui a déclaré samedi qu’il voulait instituer une coopération globale pour combattre le terrorisme après que des combattants islamistes ont tué 19 personnes, dont six Russes, dans l’attaque d’un hôtel de luxe au Mali.

Le Premier ministre russe Dimitri Medvedev a aussi déclaré que des pays dont une part importante de la population est musulmane, comme la Russie, devaient se réunir pour lutter contre Daesh.

«Nous avons besoin d’une prise de position antiterroriste de ces pays qui ont une large communauté musulmane et la Russie est incidemment l’un de ces pays», a déclaré Dmitri Medvedev lors du sommet de l'Asie orientale.

Mais les Etats-Unis ne veulent pas que la Russie rejoigne la coalition qu’ils dirigent en Syrie, comme la France l’a proposé. D’après le porte-parole du département d’Etat américain, John Kirby, cela ne se produira pas, avant que Moscou n’arrête de «soutenir» le président syrien Bachar el-Assad.

«Détruire l’Etat islamique n’est pas seulement un but réel, nous allons le faire. Nous les détruirons. Nous récupérons le territoire où ils se trouvent pour le moment, couperons leur financement, chasserons leurs dirigeants, démonterons leurs réseaux et leurs circuits d’alimentation et nous les détruirons», a-t-il notamment déclaré.

En savoir plus : Les Etats-Unis sont prêts à déployer plus des troupes en Syrie

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales