«Trois otages tués, dont un blanc» : la bourde de BFMTV fait réagir les internautes

Le traitement médiatique de la sanglante prise d'otage de l'hôtel Radisson à Bamako, ne fait pas l'unanimité.© Capture d'écran Twitter
Le traitement médiatique de la sanglante prise d'otage de l'hôtel Radisson à Bamako, ne fait pas l'unanimité.

Alors qu'une dramatique prise d'otage par un commando djihadiste a frappé la capitale du Mali, des internautes se sont empressés de reprendre une maladresse commise par la chaine d'informations en continue BFMTV.

La formulation choisie par la chaîne BFMTV, qui a dans un premier temps fait état de «trois otages tués, dont un blanc», n'a pas laissé les internautes de marbre. «C'est là que tu vois que leur hypocrisie est sans limite et qu'ils ont aucun humanisme», a déploré l’une d’entre elles. Un autre ironise : «pourquoi on se demande de quelles nationalités sont les otages à Bamako ? C’est pour savoir si on s’en fout ou pas».

Un tweet estime également que la «bourde» de BFMTV fait partie d'un phénomène plus global de hiérarchisation des victimes par «les médias français», qui ont eu tendance à insister sur la nationalité des victimes. Le président François Hollande, qui a spécifié que «des touristes et chefs d'entreprise de nombreuses nationalités» étaient présents dans l'hôtel pris à parti par des terroristes, apparemment affiliés à Al Qaïda, est également accusé de partialité sur Twitter.

En savoir plus : 18 personnes auraient été tuées dans l'attaque d'un hôtel de Bamako par des djihadistes

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales