Un leader ukrainien radical veut donner asile aux terroristes de Daesh, considérés comme «alliés»

© Capture d'écran, compte Twitter ‏@fox5ny

Le nationaliste ukrainien Dmitri Korchinski a fait une déclaration choc en proposant d’offrir aux combattants de Daesh l’asile à Kiev, et demandant aux services de sécurité de chercher des alliés parmi les terroristes pour lutter contre la Russie.

«Malheureusement, les forces de sécurité ukrainiennes arrêtent parfois ou expulsent les Caucasiens qui vont de la Syrie à Moscou, à cause de leur appartenance à Daesh. Ce n’est pas raisonnable», a écrit l’Ukrainien sur les réseaux sociaux en ajoutant que les combattants du groupe terroriste «doivent être considérés comme des alliés dans la lutte contre l’impérialisme moscovite».

«Tous ceux qui luttent pour la libération du peuple vivant sous l’occupation impérialiste de Moscou, ont un droit d’asile à Kiev», a-t-il poursuivi, déclenchant ainsi, une vive réaction et une vague de commentaires sous sa publication.

Dmitri Korchinski est l’ancien leader de l'UNA-UNSO, le plus important parti d'extrême droite d’Ukraine, qui, en mai 2014 s'est mélangé à la nouvelle organisation radicale Secteur droit, ainsi que d'autres mouvements nationalistes.

Il a également participé de manière active aux affrontements de Maïdan, qui ont eu lieu entre la police antiémeutes et les manifestants antigouvernementaux. Ces heurts ont fait des centaines de victimes et ont été à l’origine d’un coup d’Etat.

La Cour suprême russe a reconnu l’entité Daesh comme une organisation internationale composée de groupes terroristes dont l’existence et les activités sont interdites dans le pays.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales