Nigeria : accord avec les syndicats après que les portes de l'Assemblée ont été forcées

Nigeria : accord avec les syndicats après que les portes de l'Assemblée ont été forcées Source: AFP
Manifestants rassemblés le 2 août à Abuja.
Suivez RT en français surTelegram

Ce 3 août, le Nigerian Labour Congress (NLC) et le Trade Union Congress (TUC) sont parvenus à un accord avec le président nigérian, suite aux manifestations massives contre l'inflation qui avaient secoué le pays la veille.

Nigeria : les manifestants forcent les portes de l'Assemblée nationale

«Suite à l'entretien sincère et fructueux entre le président Tinubu et les chefs des syndicats [...] ces derniers ont décidé de mettre un terme aux manifestations», a publié ce 3 août l'administration présidentielle nigériane sur son site officiel.

La veille, l'AFP avait indiqué que des cortèges de plusieurs milliers de personnes s'étaient répandus dans les rues d'Abuja, la capitale nigériane, et des centaines d'autres à Lagos, Kano et Port Harcourt.

Un peuple nigérian souffrant d'une grande pauvreté

Réunis à l'appel des principaux syndicats, le Nigerian Labour Congress (NLC) et le Trade Union Congress (TUC), les manifestants protestaient contre la hausse du coût de la vie due à la suppression par le président élu fin mai Bola Tinubu des subventions sur les carburants. En effet, sur son site, le TNC évoquait la nécessité d'«atténuer les conséquences de la montée des prix du carburant sur la population».

«8 000 nairas pour aider les foyers, une insulte aux Nigérians», «Nous condamnons l'augmentation des frais de scolarité», «Mobilisations massives contre 617 nairas au litre et d'autres politiques contre le peuple» : telles étaient les pancartes brandies par la foule, visibles dans nos images.

A Abuja, l'AFP rapporte encore que les manifestants avaient suivi un parcours allant de la fontaine de l'Unité à l'Assemblée nationale, dont ils avaient forcé les portes. Arrivés sur le parvis, ils y avaient prononcé des discours et écouté celui de la direction de la dixième Assemblée. Le whip en chef du Sénat, Ali Ndume, s'était alors adressé au rassemblement vers midi pour lui assurer qu'il avait été entendu et l'exhorter à un retour au calme.

Le soir même, le syndicat NLC s'était félicité du succès de la mobilisation.

Avec 219 millions d'habitants en 2022, le Nigeria est le pays le plus peuplé d'Afrique. Malgré ses immenses réserves de pétrole et son classement en 2016 de première puissance africaine, le pays reste pauvre : selon la Banque mondiale, en 2018, 31% de la population avait moins de 1,90 dollar par jour pour vivre.

Raconter l'actualité

Suivez RT en français surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par ANO « TV-Novosti » de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service). En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services. Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix». Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix». Réseaux sociaux Désactiver cette option empêchera les réseaux sociaux de suivre votre navigation sur notre site et ne permettra pas de laisser des commentaires.

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix