«C’est une simple provocation» : Benyamin Netanyahou sous mandat d’arrêt en Espagne

Benjamin Netanyahou Source: Reuters
Benjamin Netanyahou

Israël négocie l’annulation du mandat émis par une cour espagnole contre sept responsables israéliens anciens et actuels, y compris le Premier ministre, dans le cadre de l’enquête sur l’arraisonnement tragique du Mavi Marmara en 2010.

«Nous considérons qu’il s’agit d’une simple provocation. Nous coopérons avec les autorités espagnoles pour annuler le mandat. Nous espérons que ce sera réglé bientôt», a déclaré le porte-parole du ministère israélien des Affaires étrangères Emmanuel Nachshon.

Vendredi, un mandat d’arrêt a été émis contre Benyamin Netanyahou et six de ses ministres de l’époque, Ehud Barak, Avigdor Liberman, Moshe Ya'alon, Eli Yishai, Benny Begin et Eliezer Marom. Cette décision doit permettre au juge espagnol José de la Mata d'être informé dès que quiconque de ces personnes met le pied sur le territoire espagnol.

Israël intercepte le vaisseau amiral de la Flottille de la Liberté dans un raid «tranquille»

Elle a été prise dans le cadre d’une enquête, ordonnée le 8 novembre par le procureur de la Cour pénale internationale, sur une attaque par les militaires israéliens des bateaux se dirigeant vers la bande de Gaza dans le but d’en briser le blocus et d’y acheminer de l’aide humanitaire. Les troupes israéliennes avaient alors arraisonné le Mavi Marmara, navire amiral de cette flottille, par hélicoptère. En ouvrant le feu, les commandos de Tsahal avaient tué neuf militants turcs et fait de nombreux blessés.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales