Madrid : des dizaines de milliers de personnes dans la rue contre le gouvernement Sanchez

- Avec AFP

Madrid : des dizaines de milliers de personnes dans la rue contre le gouvernement Sanchez© Pierre-Philippe Marcou Source: AFP
Suivez RT France surTelegram

Plusieurs dizaines de milliers de personnes ont manifesté dans la capitale espagnole contre le gouvernement de gauche du Premier ministre Pedro Sanchez avec le soutien de l'opposition de droite et de droite radicale.

«Sanchez démission», «Sanchez en prison» ou encore «Sanchez dictateur» : ce samedi 21 janvier, des milliers de personnes ont manifesté à Madrid contre le président du gouvernement d'Espagne Pedro Sanchez et de son gouvernement de gauche.

Réunis sous le slogan «pour l'Espagne, la démocratie et la Constitution», ils auraient été 31 000 au rassemblement sur l’emblématique place de Cybèle selon les estimations de la délégation du gouvernement central dans la capitale espagnole. De leur côté, les organisateurs avancent le chiffre de 700 000 personnes.

Cette manifestation, organisée à l'appel d'organisations de droite de la société civile, a reçu le soutien du Parti populaire (PP), principal parti d'opposition, et de la formation de droite radicale Vox, 2023 étant une année électorale cruciale pour l'Espagne.

La droite est outrée par la décision du gouvernement d'abolir le délit de sédition, principal chef d'inculpation ayant visé neuf dirigeants indépendantistes catalans condamnés à des peines de prison pour leur rôle dans la tentative de sécession de la Catalogne en 2017. Ce délit de sédition a été remplacé par un autre délit passible de peines de prison moins lourdes.

«Le pire gouvernement de l'histoire», selon le chef de Vox

Les conservateurs critiquent également une loi contre les violences sexuelles qui alourdit les peines pour viol tout en allégeant les sentences pour les autres délits sexuels.

S'adressant à la presse au début du rassemblement, le dirigeant de Vox, Santiago Abascal, a dénoncé «le pire gouvernement de l'histoire» qui a «divisé les Espagnols et libéré les violeurs et les auteurs des coups d'Etat».

Le président du PP, Alberto Nunez Feijoo, qui a tenté de faire évoluer le Parti Populaire vers le centre depuis son accession à sa tête en avril, n'a pas assisté au rassemblement tout en encourageant les membres du PP à y participer.

La plupart des sondages donnent le PP vainqueur aux élections générales prévues à la fin de l'année, mais ils montrent aussi que les conservateurs auront besoin du soutien de Vox pour gouverner. Des élections locales et régionales sont aussi prévues en mai.

Dépourvu de majorité parlementaire, le gouvernement de Pedro Sanchez a été obligé depuis sa formation de négocier avec les indépendantistes basques et catalans pour faire adopter ses lois, ce qui a suscité la colère de la droite. Les conservateurs accusent Pedro Sanchez d'avoir supprimé le délit de sédition pour s'assurer le soutien du parti indépendantiste catalan ERC au Parlement. Le gouvernement rétorque que cette disposition de la loi, archaïque, devait être remplacée par une autre plus conforme aux normes européennes.

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix