63 soldats russes tués dans une frappe ukrainienne dans la région de Donetsk

63 soldats russes tués dans une frappe ukrainienne dans la région de Donetsk© RIA Novosti
Suivez RT France surTelegram

Le ministère russe de la Défense a annoncé la mort de 63 soldats dans un bombardement mené par l'armée ukrainienne sur un centre de déploiement temporaire des forces russes à Makeïevka, dans la région de Donetsk.

Ce 2 janvier, le ministère russe de la Défense a annoncé dans un communiqué que 63 soldats avaient perdu la vie dans une frappe à Makeïevka, dans la région de Donetsk. La Défense russe a précisé que le bombardement avait été mené par l'armée ukrainienne. Celui-ci a eu lieu «aux premières heures du nouvel an», rapportent plusieurs médias. 

L'armée russe a ajouté que six missiles avaient été tirés par un lance-roquettes multiples Himars (fourni par Washington à l'Ukraine), prenant pour cible «un centre de déploiement temporaire» des forces russes. Deux des projectiles ont été interceptés, mais quatre missiles se sont abattus sur le centre militaire.

«Toute l’assistance et tout le soutien nécessaires seront fournis aux familles et aux proches des militaires décédés», précise le ministère.

L'état-major ukrainien a confirmé avoir mené cette frappe, ajoutant que «Les pertes en termes de personnel pour les occupants sont en train d'être précisées», après que l'armée a évoqué dans un premier temps jusqu'à 400 soldats russes tués.

Une frappe survenue au passage à la nouvelle année 

Plus tôt, le ministre de l'Information de la République populaire de Donetsk, Daniil Bezsonov, avait fait état d'une frappe de missiles sur une école professionnelle où se trouvaient les troupes. «Des témoins locaux rapportent que l'explosion a eu lieu exactement à 0h01», a-t-il précisé dans un message publié sur Telegram.

Selon une source des forces de sécurité citée par Roman Kossarev, correspondant de RT à Donetsk, ce bombardement aurait été rendu possible du fait de l'utilisation importante par les militaires de leurs cartes SIM russes. «Beaucoup se sont mis à appeler leurs proches pour leur souhaiter une bonne année. Sans surprise, une telle accumulation de cartes SIM dans un endroit a été repérée par l'ennemi, qui n’a pas tardé à les frapper», a rapporté le correspondant sur son compte Telegram. Une source citée par Tass a rapporté le même enchaînement d'événements.

Makeïevka se trouve dans le Donbass, et plus précisément en République populaire de Donetsk, une région qui a fait sécession de l'Ukraine à la suite du coup d'Etat de 2014 et qui était depuis lors la cible de bombardements de l'armée ukrainienne. A l'instar de trois autres territoires (Lougansk, Zaporojié et Kherson), la région de Donetsk a intégré la Fédération de Russie en 2022 dans le contexte de l'«opération militaire spéciale» lancée par Moscou.

Le 24 février 2022, le président russe Vladimir Poutine avait en effet annoncé le lancement d'une offensive en Ukraine visant à démilitariser et «dénazifier» Kiev et à venir en aide aux populations du Donbass.

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix