SOS Méditerranée annonce le sauvetage de 113 migrants

- Avec AFP

Le navire Ocean viking le 10 novembre 2022 (image d'illustration).© Pascal POCHARD-CASABIANCA Source: AFP
Le navire Ocean viking le 10 novembre 2022 (image d'illustration).
Suivez RT France surTelegram

L'ONG SOS Méditerranée a fait savoir que l'Ocean Viking, navire qu'elle affrète depuis plus de trois ans, a secouru 113 personnes dans les eaux internationales dépendant de la zone de recherche et de secours maltaise, proche de la zone libyenne.

Dans la nuit du 26 au 27 décembre, l'Ocean Viking, affrété par l'ONG SOS Méditerranée, a secouru 113 personnes dans les eaux internationales dépendant de la zone de recherche et de secours maltaise, proche de la zone libyenne.

Carte de la mer Méditerranée représentant les différentes zones d'intervention en fonction des autorités compétentes.© SOS Méditerranée
Carte de la mer Méditerranée représentant les différentes zones d'intervention en fonction des autorités compétentes.

Parmi les personnes secourues, l'association basée à Marseille a fait état dans un communiqué de «23 femmes, dont certaines sont enceintes, une trentaine de mineurs non accompagnés et trois bébés dont le plus jeune n'a que trois semaines». Ils se trouvaient, selon elle, sur «une embarcation pneumatique noire surchargée, dans l'obscurité totale», 

Les migrants ont été pris en charge à bord du navire par des membres de l'ONG ainsi que de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge. Pour l'heure, l'Ocean Viking «continue de patrouiller» et il est «encore trop tôt» pour savoir où il pourra débarquer les personnes secourues, a indiqué à l'AFP Meryl Sotty, porte-parole de l'ONG.

Un sauvetage qui fait écho à de récentes tensions diplomatiques entre Rome et Paris

Mi-novembre, l'Ocean Viking avait débarqué à Toulon, dans le sud-est de la France, avec 230 migrants secourus entre Libye et Italie, à l'issue de trois semaines d'errance à la recherche d'un port sûr. 

Le gouvernement français avait accepté d'accueillir «à titre exceptionnel» le bateau après un refus de l'Italie occasionnant des tensions diplomatiques entre les deux pays.

Placés dans une «zone d'attente» fermée, la plupart de ces individus avaient été libérés soit par décision judiciaire, soit parce qu'ils étaient mineurs isolés, soit parce qu'ils avaient bénéficié d'une admission en France au titre du droit d'asile.

Depuis le début de l'année, 1 998 migrants ont disparu en Méditerranée, dont 1 369 en Méditerranée centrale, la route migratoire la plus dangereuse au monde, selon l'Organisation internationale pour les migrations (OIM). 

Chaque année, des milliers de personnes fuyant conflits ou pauvreté tentent de rejoindre l'Europe en traversant la Méditerranée à partir de la Libye, dont les côtes sont distantes de quelque 300 km de l'Italie.

Lors d'un récent débat consacré à la politique migratoire de l'UE, plusieurs élus de droite ont mis en cause les subventions accordées à certaines ONG venant en aide aux migrants, les accusant de marcher main dans la main avec les passeurs.

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix