Macron estime peu «vraisemblable» une entrée de l'Ukraine dans l'OTAN

- Avec AFP

Cliché pris à Kiev, le 16 juin 2022 (image d'illustration).© LUDOVIC MARIN Source: AFP
Cliché pris à Kiev, le 16 juin 2022 (image d'illustration).
Suivez RT France surTelegram

Dans une interview, le président français a estimé que l'entrée de l'Ukraine dans l'OTAN n'était pas le «scénario le plus vraisemblable». Il a réaffirmé la nécessité d'offrir des «garanties de sécurité» à l'Ukraine et à la Russie.

Dans un entretien accordé à plusieurs médias, le président français Emmanuel Macron a déclaré qu'une entrée de l'Ukraine dans l'OTAN serait vécue par la Russie comme une confrontation et qu'elle n'est pas le «scénario le plus vraisemblable». «L'entrée de l’Ukraine dans l’OTAN serait perçue par la Russie comme quelque chose de confrontationnel [sic]. Ce n’est pas avec cette Russie-là que vous pouvez l’imaginer», a-t-il déclaré le 21 décembre aux quotidiens français Le Monde, américain Wall Street Journal et libanais An Nahar.

Macron plaide pour des «garanties de sécurité» à l'Ukraine et à la Russie

«Que l’Ukraine entre ou non dans l’OTAN – et ce n’est pas le scénario le plus vraisemblable – il faudra lui donner des garanties de sécurité d’autant plus robustes qu’elle a été agressée par la Russie», poursuit-il. Emmanuel Macron insiste sur la nécessité d'accorder des «garanties de sécurité» à l'Ukraine mais aussi à la Russie à l'issue du conflit ukrainien, position qui lui a valu de vives critiques à Kiev et en Europe de l'est.

«A la fin, il faudra mettre tout le monde autour de la table. Et donc que tous les Européens et les Occidentaux qui me donnent des leçons de morale m'expliquent avec qui ils se mettront autour de la table», a-t-il lancé. «Moi, je n’ai pas envie que ce soient les Chinois et les Turcs seuls qui négocient le jour d’après», a-t-il souligné en référence notamment aux efforts de médiation de la diplomatie turque.

Le président français a aussi de nouveau plaidé pour l'autonomie stratégique de l'Europe, au sein de l'OTAN, mais dans une moindre dépendance vis-à-vis des Etats-Unis. «Il n’y a pas d’architecture de sécurité de l’Europe sans autonomie stratégique, dans l'OTAN et avec l’OTAN, mais pas en dépendant de l’OTAN», a-t-il souligné.

«Une alliance, ce n’est pas quelque chose dont je dépends, c’est quelque chose que je choisis [...] Nous devons repenser notre autonomie stratégique», a-t-il insisté. «L’Europe doit gagner en autonomie technologique, capacitaire, y compris par rapport aux Etats-Unis», a martelé le président français. 

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix