Centrafrique : Bangui ouvre une enquête après l'attaque au colis piégé contre un représentant russe

- Avec AFP

Centrafrique : Bangui ouvre une enquête après l'attaque au colis piégé contre un représentant russe© Barbara DEBOUT / AFP Source: AFP
Des militaires centrafricains passent devant un drapeau russe lors du défilé de la fête nationale, à Bangui, le 1er décembre 2022 (image d'illustration).
Suivez RT France surTelegram

Bangui dénonce une «vaste campagne de déstabilisation» et dénonce une «attaque terroriste contre un haut responsable de la mission russe dans le pays».

La Centrafrique a fermement condamné l'attaque au colis piégé contre un représentant russe, perpétrée le 16 décembre dans la capitale Bangui selon Moscou, et annoncé l'ouverture d'une enquête, a déclaré un ministre centrafricain à l'AFP dimanche.

La Russie a rapporté que l'un de ses représentants en Centrafrique avait été blessé par l'explosion d'un colis piégé.

Le gouvernement centrafricain a «condamné fermement» ce qu'il qualifie «d'attaque terroriste dirigée contre un haut responsable de la Mission russe, et donc contre la présence russe en Centrafrique», et annoncé «l'ouverture immédiate d'une enquête judiciaire», dans un communiqué. Une information confirmée à l'AFP par le ministre chargé du secrétariat général du gouvernement et des relations avec les institutions, Maxime Balalou. 

Une «vaste campagne de déstabilisation du pays»

Le gouvernement centrafricain a évoqué une «vaste campagne de déstabilisation du pays», par ceux qu'il désigne comme des «ennemis du peuple centrafricain», sans les nommer, et dont «la dernière manœuvre est celle d'une explosion par colis piégé, survenue le 16 décembre 2022 à Bangui», précise le communiqué. 

La victime présumée, Dmitri Syty, est le «chef de la Maison russe», un centre culturel situé à Bangui. Il avait été hospitalisé avec «blessures sérieuses», avait assuré le service de presse de l'ambassade de Russie, cité par l'agence de presse TASS vendredi. Son état était «stable et grave» le 17 décembre, avait affirmé l'ambassade de Russie en Centrafrique sur Facebook. Il «continue de recevoir des soins médicaux appropriés et rassurants», a précisé le gouvernement le 18 décembre. 

La Centrafrique est un pays en guerre civile depuis 2013. Les derniers soldats français ont quitté Bangui le 15 décembre. La France avait décidé à l'été 2021 de suspendre sa coopération militaire avec Bangui, jugé «complice» d'une campagne antifrançaise téléguidée, selon Paris, par la Russie.

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix