Brésil : heurts entre police et partisans de Bolsonaro après l'arrestation d'un dirigeant autochtone

- Avec AFP

Affrontements entre police et partisans de Bolsonaro à Brasilia
Suivez RT France surTelegram

La capitale brésilienne a été secouée de violence entre les forces de l'ordre et des partisans du président sortant Jair Bolsonaro qui demandent la libération d'un leader autochtone et opposant au président élu Lula.

Des affrontements ont éclaté le soir du 12 décembre à Brasilia entre policiers et partisans du président sortant Jair Bolsonaro, qui exigeaient la libération d'un dirigeant autochtone arrêté pour avoir incité à des violences. 

Les troubles ont éclaté devant le siège de la police, après l'arrestation, sur ordre du juge de la Cour suprême fédérale Alexandre de Moraes du cacique José Acacio Serere Xavante pour des menaces et actes d'intimidation contre «l'Etat de droit démocratique».

Il est accusé d'avoir organisé plusieurs manifestations «à caractère antidémocratique» dans la capitale, y compris devant l'hôtel où loge le président élu de gauche Luiz Inacio Lula da Silva.

Les policiers ont tenté de disperser les manifestants à l'aide de gaz lacrymogènes et de balles en caoutchouc. Les protestataires, certains armés de bâtons, ont répliqué en lançant des pierres, selon le photographe de l'AFP sur les lieux. Plusieurs autobus et voitures ont été attaqués et incendiés.

Selon le parquet général de la République, Serere Xavante a «utilisé sa position de cacique» pour inciter autochtones et non-autochtones à «commettre des délits» violents contre Lula et des magistrats de la Cour suprême fédérale. Lula a reçu le 12 décembre la certification de son élection pour un troisième mandat de président du Brésil, avant son investiture le 1er janvier.

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix