«Raison politique» : Orban accuse «les bureaucrates de Bruxelles» de bloquer des fonds pour Budapest

«Raison politique» : Orban accuse «les bureaucrates de Bruxelles» de bloquer des fonds pour Budapest© Darko Vojinovic Source: AP
Le Premier ministre hongrois Viktor Orban à Belgrade le 16 septembre 2022 (image d'illustration).
Suivez RT France surTelegram

Le dirigeant conservateur hongrois a tancé les autorités bruxelloises, les accusant de bloquer les 7,5 milliards de fonds de cohésion destinés à Budapest. Bruxelles «exige l'ouverture de nos frontières aux migrants», a-t-il notamment déclaré.

Le Premier ministre hongrois Viktor Orban a accusé Bruxelles ce 2 décembre de geler des fonds de soutien destinés à la Hongrie pour «des raisons politiques», notamment la politique migratoire de Budapest et son opposition aux sanctions contre la Russie en réaction au conflit en Ukraine.

La Commission européenne avait recommandé le 30 novembre le gel de plus de 13 milliards d'euros de fonds européens destinés à la Hongrie, prenant prétexte de supposés problèmes de corruption identifiés dans le pays.

L'exécutif européen accuse par ailleurs Budapest de «chantage», en bloquant le plan d'aide commun de 18 milliards d'euros à l'Ukraine et l'impôt minimum sur les bénéfices des multinationales.

Sous la pression du Parlement européen, la Commission a proposé aux Etats membres, qui ont jusqu'au 19 décembre pour se prononcer, de suspendre 7,5 milliards de fonds de cohésion qui devaient être versés à la Hongrie dans le cadre du budget 2021-2027.

Bruxelles demande «l'introduction dans nos écoles de leur propagande sexuelle», tempête Orban

L'exécutif européen a par ailleurs décidé de valider le plan de relance post-Covid de la Hongrie (5,8 milliards d'euros) mais en l'assortissant de 27 conditions, qui reprennent les 17 mesures de lutte anticorruption, ainsi que des réformes pour améliorer l'indépendance de la justice. Dans une interview accordée à la radio publique, Viktor Orban a accusé, «les bureaucrates de Bruxelles» de différer la mise en place d'un plan de soutien à la Hongrie pour des «raisons politiques évidentes».

«Sur quelques sujets fondamentaux, il existe des divergences de vue entre l'UE et la Hongrie... et c'est pour cette raison que [Bruxelles] n'aime pas le gouvernement hongrois», a affirmé Viktor Orban.

Bruxelles «exige l'ouverture de nos frontières aux migrants, mais nous le ne ferons pas, l'introduction dans nos écoles de leur propagande sexuelle, mais nous ne le ferons pas», a-t-il affirmé. Bruxelles «exige aussi notre soutien inconditionnel aux sanctions et à la guerre, mais ça non plus, nous ne le ferons pas», a-t-il encore prévenu.

«Même si les bureaucrates de Bruxelles sont injustes à l'égard de la Hongrie en posant toujours de nouvelles conditions, nous devons nous efforcer de parvenir à un accord» avec l'UE, a ajouté le dirigeant conservateur.

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix