L'Italie va réintégrer ses médecins et soignants suspendus car non vaccinés contre le Covid-19

Un membre du personnel médical s'occupe de patients atteints par le Covid-19, à l'hôpital Tor Vergata, le 24 novembre 2020 à Rome© Andreas SOLARO Source: AFP
La pénurie de personnel médical et la chute de cas de Covid-19 ont poussé le gouvernement italien à réintégrer les médecins non vaccinés (image d'illustration).
Suivez RT France surTelegram

Les médecins et infirmiers suspendus pour leur refus de se faire vacciner contre le Covid-19 seront réintégrés par le nouveau gouvernement italien, contraint de réviser sa doctrine en raison d'une pénurie importante de personnel médical.

Les médecins et infirmières italiens suspendus de leur travail parce qu'ils ne sont pas vaccinés contre le Covid-19 seront bientôt réintégrés, a déclaré le 28 octobre le nouveau ministre de la Santé du pays, Orazio Schillaci, cité par l'agence Reuters.

Cette décision est motivée par une pénurie inquiétante de personnel médical et par la diminution des cas de Covid-19. Le nouveau gouvernement va également annuler les amendes imposées à toutes les personnes âgées de plus de 50 ans qui ne se sont pas fait vacciner, a-t-il ajouté.

«Une mesure est en cours de finalisation qui permettra la réintégration dans le service du personnel de santé faisant l'objet d'une procédure de suspension pour non-respect de l'obligation vaccinale avant la date d'expiration de la suspension», a-t-il précisé dans un communiqué publié sur le site du ministère. La déclaration a également précisé que la publication quotidienne du bulletin de données sur la propagation de l'épidémie, les hospitalisations et les décès, sera désormais hebdomadaire.

L'Italie a été l'un des pays les plus durement touchés par la pandémie, avec près de 179 000 décès, selon les chiffres de l'Organisation mondiale de la santé. Le gouvernement de l'ancien Premier ministre Mario Draghi avait rendu la vaccination obligatoire pour les enseignants et le personnel de santé en 2021 et l'avait étendue à toutes les personnes de plus de 50 ans en janvier 2022.

Un refus entraînait une suspension de travail sans salaire pour les employés du secteur public, tandis que les personnes âgées de plus de 50 ans risquaient une amende de 100 euros.

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix